http://www.fides.org

America

2003-11-08

AMERIQUE / COLOMBIE - COMMUNIQUE DES EVEQUES : L’EGLISE, QUI A PAYE LE PRIX ELEVE DE VINGT PRETRES TUES DANS LES TROIS DERNIERES ANNEES, CONTINUERA A PRIER POUR LA RECONCILIATION ET LE PARDON COMME CONDITIONS POUR UNE PAIX DURABLE »

Bogotà (Agence Fides) – « L’épiscopat colombien déplore vivement l’assassinat du Père Saulo Carreño Hernandez, curé de l’église du Christ Roi de Saravena (Arauca) et Père Henry Humberto Lopez Cruz, curé de l’église des saints Joachim et Anne à Villavicencio (Meta), victimes de la violence et de l’intolérance qui affligent aussi durement le peuple colombien ». C’est en ces termes que débute le Communiqué du Vice-président de la Conférence Episcopale de Colombie, Mgr Luis Augusto Castro Quiroga, Archevêque de Tunja, communiqué parvenu à l’Agence Fides ; il porte la date du 7 novembre 2003.
Après avoir exprimé la solidarité aux Evêques et aux prêtres des deux diocèses et à leurs familles, le Communiqué se poursuit en ces termes : « Nous partageons la souffrance de la population de Arauca et de Meta qui a vu un long chemin de Croix de violence et de terrorisme. Ces deux prêtres s’unissent à la longue liste des hommes et des femmes qui ont été vilement assassinés… L’Eglise, qui a payé le prix élevé de vingt prêtres assassinés dans les trois dernières années continuera à prier pour la réconciliation et le pardon comme conditions pour établir une paix durable et stable ».
Au nom des Evêques de Colombie, Mgr Castro Quiroga présente les condoléances aux familles de la jeune Maritza Isabel Linares, assassinée à Saravena en même temps que el prêtre, et aux familles des victimes de l’attentat terroriste de Florencia. Le Communiqué se Conclut en ces termes : « Nous ne cesserons de demander le respect de la vie et de prier le Seigneur pour qu’il touche le cœur de touts ceux qui ignorent et méprisent le commandement du Seigneur ‘Ne pas tuer. En leur rappelant que ‘le sang versé crie vers Dieu, depuis la terre’ ».

(Agence Fides, 8 novembre 2003, 28 lignes, 345 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network