VATICAN - LES PRIERES DE LA VIE CHRETIENNE DANS TOUTES LES LANGUES : (BOSNIE-HERZEGOVINE) KROATISCH CROATE

vendredi, 2 mars 2007

Rome (Agence Fides) - LES RACINES CHRETIENNES DES PEUPLES D’EUROPE

La Bosnie-Herzégovine est un pays d'Europe du sud-est, situé dans les Balkans. Elle est entourée de la Croatie, de la Serbie et du Monténégro, et a une petite ouverture sur la mer Adriatique.
Sa capitale est Sarajevo, les autres villes importantes sont Banja Luka, Tuzla, Mostar (voir Stari Most), Zenica, Bihać, Srebrenica, Goražde, Foča, Trebinje, Neum, etc

Histoire
Le christianisme a pénétré très tôt en Dalmatie et en Pannonie. De nouveaux peuples, s'installèrent dans la région au 7e siècle. L'évangélisation du territoire de la Bosnie a été faite par la Croatie. Les premiers évêques bosniaques ne parlaient pas le latin; au 11è siècle, l'Église bosniaque était appelée par les gens de l'extérieur, les Bogomiles ou Patarins. En 1203, le pape Innocent III fit revenir à la foi chrétienne, la plupart des Bosniaques; les Hongrois intervinrent ensuite par les armes pour extirper l'hérésie des Patarins. Cela aboutit à la scission de l'Église bosniaque avec Rome. Au début du 14e siècle, les Franciscains firent une percée en Bosnie-Herzégovine. Pendant des siècles, le destin de la foi catholique en Bosnie est lié à leur présence. Ils ne réussirent pas toutefois à convertir les "Vieux Bosniaques ou Bogomiles". Après l'occupation ottomane de la Bosnie (1463) et de l'Herzégovine (1482), les Bogomiles passèrent à l'Islam. Le plus beau monument de Sarajévo est la Mosquée du Bey, construite par les Turcs. La ville de Mostar est fière de montrer aux touristes ses vieux quartiers musulmans, restés intacts malgré les guerres. Les catholiques bosniaques furent persécutés par les Turcs; il furent remplacés par les orthodoxes serbes, qui jouissaient de privilèges en échange de leur défense de l'empire ottoman. Les Franciscains tinrent le coup pendant l'occupation turque. Léon XII a rétabli la hiérarchie catholique, en 1881. Les Franciscains sont les religieux qui continuent d'exercer une action pastorale en profondeur. Ils comptent 430 prêtres religieux et dans trois des circonscriptions ecclésiastiques, la moitié ou plus des paroisses leur est confiée. Ils dirigent une École Théologique Supérieure, à Sarajévo, et deux lycées dans d'autres villes. Ils publient quatre revues ou hebdomadaires. Medjugorje, connu mondialement, par les pèlerinages qu'on y fait à la Vierge, est sous leur direction. A la suite d'un traité de paix, le pays est placé sous l'autorité d'un triumvirat de trois présidents: l'un représente la communauté musulmane, le deuxième la communauté des Serbes orthodoxes et le troisième, la communauté catholique, constituée surtout de Croates.
Témoignage évangélique
L'Eglise de Bosnie-Herzégovine parcourt la "Via Crucis" depuis le milieu du 16e siècle, avec l'arrivée des Turcs. Les catholiques vivent au milieu des chrétiens orthodoxes serbes et des musulmans. Pendant le conflit armé des dernières années, des chrétiens d'Occident poussés par un désir d'œcuménisme et de zèle religieux ont cherché à rallier les chrétiens des autres religions, mais ont complètement oublié leurs propres frères dans la foi. Les catholiques locaux ont souvent été accusés de prosélytisme. Pour éviter de nouvelles divisions, les chrétiens doivent vaincre celles qui existent entre eux. L'action pastorale doit s'orienter vers des objectifs vraiment évangéliques: la proclamation de la Parole de Dieu, la célébration des sacrements et l’aide aux pauvres et aux marginaux. (Cardinal Vinko Puljic, archevêque de Sarajévo, au synode d'Europe).
Le Pape Jean Paul II se rendit en Bosnie-Herzégovine en 2003 et, le dimanche 22 juin 2003, il béatifia le Serviteur de Dieu Ivan Merz.

Catholiques: 12.01 %, soit 454,116 catholiques sur 3,781,149
Siège métropolitain: 1 (Vrhbosna- Sarajévo)
Circonscriptions ecclésiastiques: 3
Centres pastoraux: 284
Catholiques, par centre pastoral: 1,599
Catholiques, par prêtre: 812
Musulmans Sunnites: 40.0%
Église orthodoxe Serbe: 31.0%
Protestants: 4.0%
(J.M.)
(Agence Fides, 2 marzo 2007)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network