http://www.fides.org

Africa

2003-11-07

AFRIQUE / MOZAMBIQUE - FACE AU DRAME DES MINES UN GROUPE BELGE DE RECHERCHE EXPERIMENTE L’UTILISATION DE RATS

Rome (Agence Fides) – Un groupe belge de recherche a lancé un projet audacieux pour résoudre le problème des millions de mines placées sur le sol africain. D’après le quotidien britannique « The Guardian » dans son édition « en ligne » du 7 novembre 2003, les chercheurs belges prévoient d’utiliser des rats entraînés à flairer l’explosif contenu dans les mines. Plusieurs exemplaires de rats géants ont déjà été entraînés dans ce but pendant trois ans dans un centre de recherche en Tanzanie. La semaine prochaine, on passera à la phase exécutive pour déminer plusieurs régions du Mozambique.
D’après les chercheurs, les rats géants africains sont de meilleurs chercheurs de mines que les chiens : ils sont plus faciles à dresser, ils ne se lient pas à leur maître et peuvent donc être utilisés par plusieurs démineurs, ils sont plus faciles à transporter, et, étant d’un poids inférieur à un chien, ils courent mois de risques de faire sauter les mines.
On estime que, au Mozambique, 500.000 mines anti-personnel ont été placées, triste héritage de la guerre civile de 1976-1992. (L.M.)
(Agence Fides, 7 novembre 2003, 18 lignes, 197 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network