http://www.fides.org

Vaticano

2003-11-07

VATICAN - MESSAGE DU SAINT-PERE : « LES NOMBREUX TEMOINS DE LA FOI CHRETIENNE QUI ONT VECU AU SIECLE DERNIER ET ONT PERSEVERE DANS LEUR ADHESION A L’EVANGILE DANS DES SITUATIONS D’HOSTILITE ET DE PERSECUTION, SONT UN SIGNE D’ESPERANCE AVANT TOUT POUR LES EGLISES D’EUROPE »

Rome (Agence Fides) – « Les disciples du Christ sont appelés à contempler et à imiter les nombreux témoins de la foi chrétienne, qui ont vécu au siècle dernier, à l’Est comme à l’Ouest, et qui ont persévéré dans leur adhésion à l’Evangile dans des situations d’hostilité et de persécution, souvent jusqu’à la preuve suprême du sang. Ces témoins sont un signe convaincant d’espérance, qui s’adresse avant tout aux Eglises d’Europe. En effet, ils nous attestent la vitalité et la fécondité de l’Evangile même dans le monde d’aujourd’hui. Ils sont vraiment un phare lumineux pour l’Eglise et pour l’humanité, parce qu’ils ont fait resplendir la lumière du Christ dans les ténèbres ». C’est un passage du Message que le Pape Jean Paul II a envoyé au Cardinal Paul Poupard, Président du Conseil de Coordination entre les Académies Pontificales, à l’occasion de la Séance publique des Académies Pontificales qui s’est tenue le 6 novembre, sur le thème suivant : « Les martyrs et les mémoires monumentales, pierres vivantes dans la construction de l’Europe ».
Comme l’a souligné le Saint-Père, le thème choisi « veut offrir une clef singulière du tournant de l’époque dans laquelle nous vivons en Europe. Il s’agit de découvrir le lien profond entre l’histoire d’hier et celle d’aujourd’hui, entre le témoignage évangélique offert courageusement dans les premiers siècles de l’ère chrétienne par de très nombreux hommes et femmes, et le témoignage que, de nos jours également, de nombreux croyants dans le Christ continuent à offrir au monde pour réaffirmer la primauté de l’Evangile du Christ et de la charité. Si l’on perdait la mémoire des chrétiens qui ont sacrifié leur vie pour affirmer leur foi, le temps présent, avec ses projets et ses idéaux, perdrait une composante précieuse, parce que les grandes valeurs humaines ne seraient plus confortées par un témoignage concret, inséré dans l’histoire ».
Le Message rappelle que, aujourd’hui en Europe, la persécution « n’est heureusement plus un problème » même si les chrétiens « doivent souvent affronter des formes d’hostilité plus ou moins évidentes, qui les engagent à donner un témoignage clair et courageux… Avec tous les hommes de bonne volonté, ils sont appelés à construire une véritable <>, qui ne soit pas seulement un édifice politique et économico-financier, mais une <> riche de mémoires, de valeurs, de contenus spirituels. Ces valeurs ont trouvé et trouvent dans la Croix un symbole éloquent qui les résume et les exprime ». Enfin, le Pape invite à ne pas perdre le souvenir de tous ceux qui se sont efforcés de servir fidèlement le Christ par leur martyre : « Il nous revient donc de recueillir cet héritage singulier et très précieux, ce patrimoine unique et exceptionnel, comme l’ont déjà fait les premières générations chrétiennes, qui ont construit sur les tombes des martyrs des mémoires monumentales, basiliques, et lieux de pèlerinage, pour rappeler à tous leur sacrifice suprême. (S.L.)

(Agence Fides, 7 novembre 2003, 40 lignes, 539 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network