http://www.fides.org

Asia

2003-11-06

ASIE / INDE - LE TRAVAIL DES CHRETIENS DE L’ETAT D’ORISSA POUR LA DEFENSE DE LA CULTURE TRIBALE ET POUR LE DEVELOPPEMENT DES REGIONS SOUS-DEVELOPPEES LA OU SEVIT LE FONDAMENTALISME HINDOU

Bhubaneswar (Agence Fides) – La situation des chrétiens dans l’Etat d’Orissa n’est pas des plus faciles, étant donné que l’Orissa est un des Etats de l’Inde qui compte la plus forte concentration de groupes fondamentalistes hindous qui, dans le passé, ont déclenché des attaques contre le personnel et les institutions chrétiennes. Malgré les difficultés, le service pastoral de l’Eglise locale se poursuit avec courage. Récemment, un groupe de tribaux chrétiens a lancé le projet de création du « Tribal Institute of Culture and Development » qui aura pour objectif de protéger la culture tribale et de promouvoir des programmes de développement pour les régions tribales. Avec l’Institut, naîtra également une Organisation Non Gouvernementale qui le gérera.
Un autre point favorable pour l’Eglise de l’Etat d’Orissa est l’attention envers les jeunes : du 31 octobre au 1° décembre, se tient, dans la ville de Mayurbanj, dans l’Etat d’Orissa, un mois de formation et d’animation pour les jeunes. Comme l’a déclaré à l’agence Fides le Père Kuriakose Mambrakatt, directeur de la pastorale des jeunes dans la région, « le mois de la formation » vise à intéresser les jeunes des régions rurales pour les rendre conscients du rôle des laïcs dans l’Eglise, de la contribution des jeunes au témoignage chrétien, et pour les sensibiliser sur les questions de la justice de et de la paix. (P.A.)
(Agence Fides, 6 novembre 2003, 21 lignes, 252 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network