http://www.fides.org

Africa

2003-10-28

AFRIQUE / KENYA - LES INFRASTRUCTURES POUR LE DEVELOPPEMENT AU CENTRE DE LA REUNION REGIONALE DU « NEPAD »

Nairobi (Agence Fides) – La politique de développement de l’Afrique orientale est au centre de la réunion régionale du « NEPAD » (Nouvelle Association pour le Développement de l’Afrique) qui ouvre ses travaux le 29 octobre à Nairobi, la Capitale du Kénya. La réunion rassemble les Chefs d’Etat et de gouvernement des pays suivants : Burundi, Djibouti, Erythrée, Kénya, Maurice, Rwanda, Soudan, Somalie, Tanzanie et Ouganda. On y étudiera un document préparé par les experts des 11 Pays participants, qui traite des moyens pour faire sortir la région du sous-développement. Parmi les problèmes qui freinent le développement, les experts citent notamment : « le manque d’infrastructures, le chômage, le faible mouvement des capitaux, le manque d’accès aux marchés mondiaux pour les produits agricoles locaux. Un autre grand point d’interrogation qui pèse sur l’avenir de l’Afrique est le nombre croissant de personnes malades du SIDA et de la malaria, qui soustraient des ressources humaines fondamentales à l’économie de Pays déjà très pauvres et qui manquent de jeunes bien instruits et formés.
Les participants à la Rencontre se sont fixés comme priorité l’amélioration des infrastructures régionales. On discutera aussi un plan de réseau de fibres optiques reliant l’Afrique au reste du monde.
La Nouvelle Association pour le Développement de l’Afrique (« New Partnership for Africa’s Developpement », NEPAD) a été fondée à Abuja au Nigéria au mois d’octobre 2001 par les chefs d’Etat et de gouvernement d’Afrique du Sud, du Nigéria, du Sénégal, d’Algérie et d’Egypte. L’objectif est de réduire la différence profonde de niveaux de vie entre l’Afrique et le reste du monde. Quelques chiffres suffisent à présenter la situation : la vie moyenne d’un Africain est de 54 ans, contre plus de 70 pour un Européen ; seuls 58% des Africains ont de l’eau potable ; il y a 18 lignes téléphoniques pour 1.000 Africains, contre 567 pour 1.000 habitants des pays plus développés.
La naissance du NEPAD a été rappelée récemment par Mgr Celestino Migliore, Observateur Permanent du Saint-Siège aux Nations-Unies, dans son intervention à l’Assemblée Générale de l’ONU. Mgr Migliore a invité les pays plus riches à une action « courageuse et généreuse » pour l’effacement de la dette extérieure des pays les plus pauvres, et à attribuer 0,7% du produit Intérieur Lourd à l’aide au développement. (L.M.)
(Agence Fides, 28 octobre 2003, 33 lignes, 397 mots

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network