http://www.fides.org

Vaticano

2003-10-25

VATICAN - DISCOURS DU PAPE AUX ETUDIANTS DES UNIVERSITES ECCLESIASTIQUES : « NE DETACHEZ JAMAIS VOTRE COEUR DE LA CONTEMPLATION DU MYSTERE DE DIEU ET EN MEME TEMPS MAINTENEZ LE REGARD FIXE SUR LES EVENEMENTS DU MONDE ET DE L’HISTOIRE

Rome (Agence Fides) - « Si, d’une part, votre cœur ne doit jamais se détacher de la contemplation du mystère de Dieu, d’autre part, il faut que vous mainteniez le regard tourné sur els événements du monde et de l’histoire. Le Concile Vatican II disait, à ce sujet que c’était le devoir permanent de l’Eglise de <> ». C’est ce qu’a recommandé le Pape Jean Paul II aux étudiants des Universités Catholiques qui ont assisté à la Messe célébrée le vendredi 24 octobre dans l’après-midi, à l’occasion du début de l’Année académique. La Messe concélébrée a été présidée par le Cardinal Zenon Grocholewski, Préfet de la Congrégation pur l’Education Catholique. Après la proclamation de l’Evangile, le Cardinal a donné lecture du discours du Saint-Père.
« Une nouvelle année d’étude et de recherche s’ouvre devant vous, que vous consacrerez avec soin à l’approfondissement de la théologie et des autres disciplines, pour vous préparer à assumer demain des tâches et des responsabilités pastorales au service du peuple chrétien. Accompagnez l’effort de l’étude par la prière, la méditation et la recherche constante de la volonté du Seigneur ».
Commentant les lectures de la Messe, la Saint-Père a rappelé : « La victoire sur le mal nous vient de la bonté du Dieu miséricordieux, qui s’est manifestée en plénitude dans le Christ… Comme Paul, l’Eglise ne cesse d’annoncer cette grande « bonne nouvelle » qui est pour tous : le Christ mort et ressuscité a vaincu le mal et nous a libéré du péché. Il est notre salut. Cette annonce salvifique résonne sans cesse dans notre temps actuel, et constitue le cœur de la Mission de la communauté ecclésiale ». Du moment que l’homme est constamment à la recherche de réponses sur la signification de la vie et de la mort, le Saint-Père a recommandé aux étudiants de bien soigner leur préparation « pour être en mesure de fournir les réponses de la foi de la manière adaptée au langage et à la mentalité de notre temps. Que tout soit donc orienté vers une mission aussi élevée : annoncer le Christ et la force libératrice de son Evangile » (S.L.)
(Agence Fides, 25 octobre 2003, 32 lignes, 422 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network