http://www.fides.org

Europa

2003-10-24

EUROPE / ITALIE - LE CARDINAL CAMILLO RUINI ET LE MINISTRE LETIZIA MORATTI SIGNENT LES « OBJECTIFS SPECIFIQUES » POUR L’ENSEIGNEMENT DE LA RELIGION CATHOLIQUE A L’ECOLE MATERNELLE ET DANS LES ECOLES PRIMAIRES

Rome(Agence Fides) – Le Président de la Conférence Episcopale Italienne (CEI) le Cardinal Camillo Ruini, et le Ministre de l’Instruction, Université et Recherche (MIUR) Madame Letizia Moratti, ont signé le 23 octobre les « Objectifs spécifiques d’Apprentissage pour l’enseignement de la Religion Catholique (IRC) » de l’Ecole primaire et de l’école maternelle. Fruit d’un long travail de préparation qui a tenu compte des Objectifs spécifiques des autres disciplines et surtout du « Profil Educatif, culturel et professionnel de l’élève à la fin du premier cycle d’instruction (6-14 ans) », les objectifs expriment une correspondance adaptée aux orientations didactiques proposées par les « Indications nationales » sans perdre de vue la spécificité de l’IRC.
Avec ce premier accord, on a défini les objectifs pour l’école maternelle et pour l’école primaire, dans l’attente d’autres définitions pour l’école secondaire de premier niveau et de deuxième niveau. Il s’agit d’un pas décisif pour assurer la pleine liaison entre l’IRC et la Réforme de l’Ecole (devenue loi le 23 mars). L’IRC veut en effet être, dans tous les domaines, inséré dans l’Ecole, mais cela est demandé aussi par la réforme scolaire elle-même, qui propose une didactique où la convergence entre les disciplines et l’activité interdisciplinaire sont un des aspects qualifiants.
La collaboration entre MIUR et CEI veut favoriser le « Cohabitation Civile », « l’obtention d’une formation spirituelle et morale », et « le développement affectif, psychomoteur , cognitif, moral, religieux et social » que la Réforme considère comme des objets principaux de la « communauté Ecole », et a promouvoir un IRC plus inséré encore dans l’école et plus efficace dans sa proposition éducative, en sorte que cet enseignement aide de manière décisive les enfants et les jeunes à construire leur propre avenir de manière équilibrée et riche de sens. (S.L.)
(Agence Fides, 24 octobre 2003, 27 lignes, 329 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network