http://www.fides.org

Dossier

2007-02-10

Instrumentum mensis Januarii pro lectura Magisterii Summi Pontifici Benedicti XVI pro evangelizatione in terris missionum

Un des rendez-vous les plus importants du Saint-Père au mois de Janvier a été l’audience aux Membres du Corps Diplomatique accrédité près le Saint-Siège. Dans son discours, le Pape Benoît XVI a évoqué les questions essentielles touchant le monde entier, dont le scandale de « la faim qui tend à s’aggraver et est inacceptable dans un monde qui dispose des biens, des connaissances et des moyens pour y mettre un terme ». Le Saint-Père invite alors les responsables des pays les plus riches « à prendre les mesures nécessaires afin que les pays pauvres, souvent comblés de richesses naturelles, puissent bénéficier du fruit des biens qui leur appartiennent en propre ». Il souhaite ainsi la reprise des négociations commerciales du « Doha Development Round », de l’Organisation Mondiale du Commerce, et la poursuite et l’accélération du processus d’effacement et de réduction de la dette des pays plus pauvres. D’autres questions importantes sont celles du désarmement qui voit se multiplier les « symptômes d’une crise progressive » et les questions liées à la sécurité qui « doivent être traitées dans une approche globale et clairvoyante » ; le phénomène des migrations : « Des millions d’hommes et de femmes sont obligés de quitter leur maison et leur patrie à cause des violences, ou pour chercher des conditions de vie plus dignes. Il est illusoire de penser que les phénomènes migratoires pourront être bloqués ou contrôlés simplement par la force. Les migrations et les problèmes qu’elles créent doivent être étudiés avec humanité, justice et compassion. Le Saint-Père est également préoccupé par les menaces continues contre la vie, du premier moment de sa conception jusqu’à sa fin naturelle, et contre la structure naturelle de la famille, avec la tentative de « la relativiser en lui donnant le même statut que celui de formes d’union radicalement différentes ». D’autres formes d’agression contre la vie sont parfois liées à une recherche scientifique apparente : « On assiste à la diffusion de la conviction que la recherche n’a pas d’autres lois que celles qu’elle veut bien se donner et qu’elle n’a pas de limites à ses propres possibilités »
Une autre question importante a marqué le mois de janvier, l’œcuménisme, avec la Semaine de Prière pour l’Unité des Chrétiens. Le Pape Benoît XVI l’a clôturée avec la cérémonie des Vêpres près de la Tombe de Saint Paul : « Est-ce que le courage ne nous manque pas, de parler et de témoigner comme l’ont fait ceux qui étaient les témoins de la guérison du sourd-muet dans la Décapole ? Notre monde a besoin de ce témoignage, il attend surtout le témoignage commun des chrétiens.

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network