http://www.fides.org

Vaticano

2003-10-22

VATICAN - LE PAPE REMET L’ANNEAU AUX NOUVEAUX CARDINAUX – « UNITE ET OUVERTURE, COMMUNION ET MISSION : C’EST LA LE SOUFLE DE L’EGLISE ; C’EST LA, EN PARTICULIER, LA DOUBLE DIMENSION DU MINISTERE PETRINIEN QUE L’EVEQUE DE ROME PARTAGE AVEC LES AUTRES SUCESSEURS DES APOTRES »

Rome (Agence Fides) – « Unité et ouverture, communion et Mission : c’est là le souffle de l’Eglise. C’est là, en particulier la double dimension du ministère pétrinien : service d’unité et de caractère missionnaire : c’est ce qu’a rappelé ce matin le Pape Jean Paul II dans la Basilique Saint-Pierre, durant la Messe solennelle concélébrée avec les nouveaux Cardinaux créés au Consistoire d’hier, pour la remise de l’Anneau Cardinalice ». « L’Evêque de Rome a la joie de partager ce service avec les autres successeurs des Apôtres unis à lui dans l’unique Collège épiscopal. Selon une antique Tradition, dans ce service, le Successeur de Pierre se sert de manière particulière de la collaboration des Cardinaux. Dans leur Collège se reflète l’universalité de l’Eglise, unique Peuple de Dieu enraciné dans la multiplicité des nations ».
Dans l’homélie, lue par Mgr Leonardo Sandri, Archevêque et Substitut de la Secrétairerie d’Etat, le Pape déclare : « Le premier service que Pierre et ses successeurs rendent à la communauté des croyants, est de professer la foi au ‘Christ, Fils du Dieu Vivant’ ». Il a ensuite rappelé aux Cardinaux : « Nous sommes appelés à rendre notre témoignage <>… Jésus a annoncé clairement que la persécution des Apôtres et de leurs successeurs n’aurait pas été un fait extraordinaire… Le Livre des Actes souligne que, alors que Pierre était en prison, <>. Quel grand courage apporte le soutien de la prière unanime du peuple chrétien ! J’ai pu moi-même faire l’expérience de ce réconfort. C’est là notre force. Et c’est aussi une des raisons pour lesquelles j’ai voulu que le vingt-cinqième anniversaire de mon Pontificat fut consacré au Rosaire : pour souligner la primauté de la prière, de manière spéciale de la prière contemplative, fait en union spirituelle avec Marie la Mère de l’Eglise ».
Enfin, le Saint-Père a invité à s’attacher au Christ : « Repartons de Lui, du Christ, pour annoncer à tous les prodiges de son amour. Sans craindre et sans hésiter parce qu’Il nous assure :: <> Oui, Seigneur, nous avons confiance en Toi, et avec Toi nous poursuivons notre chemin au service de l’Eglise et de l’humanité ». (S.L.)
(Agence Fides, 22 octobre 2003, 35 lignes, 437 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network