http://www.fides.org

Vaticano

2003-10-21

VATICAN - DISCOURS DU PAPE JEAN PAUL II AUX NOUVEAUX CARDINAUX : C’EST SEULEMENT SI VOUS VOUS FAITES SERVITEURS DE TOUS QUE VOUS MENEREZ A BIEN VOTRE MISSION, ET AIDEREZ LE SUCCESSEUR DE PIERRE A ETRE, A SON TOUR, LE « SERVITEUR DES SERVITEURS DE DIEU »

Rome (Agence Fides) – « Sur cette Place, resplendit aujourd’hui l’Eglise du Christ, antique et toujours nouvelle, rassemblée autour du Successeur de Pierre. Enrichi de nouveaux membres, le Collège des Cardinaux, en reflétant plus encore la multiplicité des races et des cultures qui caractérise le peuple chrétien, met en relief avec une nouvelle évidence l’unité de chaque partie du troupeau du Christ avec la Chaire de l’Evêque de Rome ». Telles sont les paroles du discours du Pape Jean Paul II pendant le IX° Consistoire Ordinaire Public, pour la création de trente et un nouveaux Cardinaux, que le Pape a présidé ce matin, mardi 21 octobre, Place Saint-Pierre.
Pendant la célébration de la Parole, le Pape Jean Paul II a lu la formule de création et a proclamé les noms des nouveaux Cardinaux. Puis, le premier des nouveaux Cardinaux, le Cardinal Jean-Louis Tauran, au nom de tous, a adressé au Saint-Père un discours d’hommage. Après la proclamation de l’Evangile, le Pape a prononcé l’homélie. «Vénérés Frères Cardinaux, par le ‘titre’ qui vous est attribué, vous appartenez au Clergé de cette Ville, dont l’Evêque est le Successeur de Pierre. De cette manière, d’une part vous dilatez, en un certain sens, la Communauté ecclésiale qui est à Rome, jusqu’aux extrémités de la terre, et d’autre part, vous rendez présente en elle l’Eglise universelle. S’exprime ainsi la nature même du Corps Mystique du Christ, Famille de Dieu qui embrasse tous les peuples et toutes les nations n’importe où, en les serrant dans le lien de l’unique foi et charité. Et c’est Pierre le fondement visible de cette communion. Dans le déroulement de son ministère, le Successeur du Pêcheur de Galilée compte sur votre collaboration fidèle, il vous demande de l’accompagner par la prière, et lui de son côté invoque le Saint-Esprit pour que ne s’affaiblisse jamais la communion entre tous ceux que le Seigneur <> ».
Après avoir rappelé que la pourpre rouge de l’habit cardinalice « évoque la couleur du sang et rappelle l’héroïsme des martyrs, symbole d’un amour pour Jésus et pour son Eglise, qui ne connaît pas de limite », le Pape a déclaré « combien grand est le don qui vous est fait, et combien grande est la responsabilité qu’il comporte… Chers et vénérés frères, c’est seulement si vous vous faites serviteurs de tous que vous porterez à son accomplissement votre mission, et que vous aiderez le Successeur de Pierre à être, à son tour, le <>, comme aimait à la dire mon saint prédécesseur Grégoire le Grand. Il s’agit certes d’un idéal difficile à réaliser, mais le Bon Pasteur nous assure de son appui ».
La cérémonie s’est poursuivie avec la profession de foi des nouveaux Cardinaux et le serment de fidélité et d’obéissance au Pape et à ses Successeurs. Le Saint-Père a ensuite imposé la Barrette cardinalice aux nouveaux Cardinaux et leur a attribué le titre d’une église de Rome. La cérémonie s’est terminée par la prière universelle, la récitation du Pater Noster et la Bénédiction finale. (S.L.)

(Agence Fides, 21 octobre 2003, 41 lignes, 573 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network