VATICAN - LES PRIERES DE LA VIE CHRETIENNE DANS TOUTES LES LANGUES : EESTI (Estonien) (I)

mardi, 23 janvier 2007

Rome (Agence Fides) - LES RACINES CHRETIENNES DES PEUPLES D’EUROPE
Notice historique
Les ancêtres des Estoniens actuels furent les Estes, des tribus organisées en petits États vaguement fédérés au Ier siècle après J.-C. En 1219, le roi Waldemar II du Danemark envahit le nord de l'Estonie, mais à la suite d'une révolte paysanne en 1343-1345 la couronne danoise dut céder ses territoires du nord de l'Estonie aux chevaliers teutoniques (allemands) qui contrôlaient déjà le sud de la région, la Livonie (Lettonie). En 1561, les Estoniens passèrent alors sous la protection de la couronne suédoise, la Pologne contrôlant temporairement le sud du pays. Puis, en 1645, la totalité de l'Estonie passa aux mains des Suédois.
En 1710, l’Estonie fut occupée par la Russie et cédée par la Suède en 1721. Au cours du XIXe siècle, la conscience nationale estonienne commença à s'éveiller. Après la révolution russe de 1917, le gouvernement provisoire accorda l'indépendance aux Estoniens, mais les bolchéviques envahirent à nouveau l'Estonie, puis furent chassés par les Allemands; le 24 février 1918, l'indépendance fut proclamée et dura jusqu’en 1940.
En juin 1940, l’Armée rouge occupa l'Estonie et les autres États baltes, la Lettonie et la Lituanie. L’Estonie devint alors une république de l'URSS et subit une politique d’intense russification. Comme en Lettonie, l'Allemagne envahit le territoire estonien en 1941; l’occupation militaire ne prit fin qu'en septembre 1944, avec le retour des troupes soviétiques. Durant les 45 ans de régime communiste, plus de 60 000 Estoniens s'enfuirent alors en Suède ou en Allemagne. Avec l'effondrement de l'URSS en 1991, l'Estonie, à l’exemple des autres républiques baltes (Lettonie et Lituanie), retrouva son indépendance et fut admise à siéger aux Nations unies. 1994 : les troupes russes achèvent leur retrait du pays. 1995 : L’Estonie dépose une demande d’adhésion à l’Union européenne, et en devient membre.
Les Estoniens représentent 67,9 % de la population, alors que les russophones forment une groupe de 25,6 %. Autrement dit, Estoniens et Russes regroupent 93,5 % des habitants du pays. Dans les trois pays baltes (Estonie, Lettonie et Lituanie), la langue de la majorité est la langue officielle (estonien, letton et lituanien); en Estonie, elle l’est dans une proportion de 67,9 % - contre 75,5 % en Lituanie et seulement 54,5 % en Lettonie. La troisième communauté est formée des Ukrainiens (2,1 %), suivie par les Biélorusses(1,3 %), les Finnois (0,9 %), les Tatars (0,2 %), les Lettons (0,2 %), les Polonais (0,2 %), les Juifs (0,1 %), les Lituaniens (0,1 %) et les Allemands (0,1 %).
Le pays compte également des Arméniens, des Azerbaïdjanais, des Moldaves, des, Tchouvaches 3° peuple en importance de la Fédération Russe), des Morvdes, des Caréliens, des Ingriens, des Géorgiens , des Ouzbeks et des Suédois.
Le tableau suivant donne toutes les nationalités importantes dont les Arméniens, les Azerbaïdjanais, les Moldaves, les Tchouvaches, les Morvdes, les Caréliens, les Ingriens, les Géorgiens, les Ouzbeks et les Suédois:

(J.M.)
(Agence Fides, 23 janvier 2007


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network