http://www.fides.org

Edition Speciale

2003-10-15

JEAN PAUL II ET L’ASIE par S. Exc. Mgr Oswald Gracias, Archevêque de Agra (Inde)

Agra (Agence Fides) – Alors que je me trouvais à Bangkok au mois de décembre dernier, pour une Rencontre de la Commission pour les Communications Sociales de la Fédération des Conférences Episcopales de l’Asie, j’ai été très impressionné quand un des jeunes présents à la Rencontre me déclara que, pour eux, les héros modernes étaient Jean Paul II et Mère Teresa.
Les jeunes, physiquement forts, vibrants et énergiques, ont choisi comme modèle deux personnes totalement différentes d’eux par leur âge, leur énergie physique et leur dynamisme, mais plus semblables à eux qu’il ne pourrait paraître tout d’abord, en courage, mentalité et esprit. Ils ont ajouté ensuite que ce qui les avait frappés, c’étaient l’engagement, la générosité, l’altruisme et le consécration aux valeurs spirituelles que manifestaient ces deux personnes. N’y a-t-il pas de quoi s’émerveiller que le Pape Jean Paul II continue à attirer des centaines de milliers de jeunes partout où il va ? Les nombreuses Journées Mondiales de la jeunesse dans le monde entier ont été un immense succès surtout en raison de la présence du Saint-Père, et sans oublier les grandes foules océaniques qu’il attire.

Durant ses 25 années de Pontificat, Jean Paul II a toujours été un personnage « médiatique », comparable, de ce point de vue seulement à d’autres personnages comme Mère Teresa et Nelson Mandela. Partout où il va, quoi qu’il fasse, chaque parole qu’il prononce, devient une nouvelle. Aucun autre personnage dans le siècle n’a eu autant d’attention dans toutes les formes de mass media, électronique, imprimé, vidéo ou radio, que le Pape Wojtyla.
Etant lui-même un objet constant d’intérêt des médias, il a toujours encouragé les médias et leur travail, qu’il a appelé « l’Aréopage moderne ». Ses enseignements sur les médias ont été parmi les plus ajournés et les plus notés dans ce domaine. En mettant en garde clairement contre l’abus du grand développement technologique des mass media, l’insistance a été mise sur la valeur positive des médias par leur bonne utilisation possible en vue du développement de l’humanité. Dans ce but, il a encouragé l’Eglise à se doter de ses propres services pour les mass media, et à se servir des mass media pour une amélioration de la société.

La personne et la pensée de Jean Paul II ont eu un fort impact sur l’Eglise en Asie, comme sur le reste du monde. Le Saint-Père a été vu comme « la conscience du monde », comme « un phare de lumière » qui brille de manière ininterrompue pour la vérité, la justice, la liberté et l’amour : les quatre pilastres de la paix.
Ses efforts pour la paix, dès le début de son Pontificat, sont trop bien connus pour être rappelés. Son récent cri plein de passion pour la paix et le salut de l’humanité avant la guerre en Irak, a été fort et clair, et a eu un impact, et il a empêché à la guerre de devenir un conflit entre religions.
Au XX° siècle, le Pape Jean Paul II pourrait être appelé le plus grand « prophète de paix ». Cette exhortation à la paix découle de son grand engagement pour la défense des droits de l’homme et pour la promotion de la dignité humaine, partout où il est allé. Sa manière d’aborder les idéologies qui ont cherché à soumettre la dignité de l’individu au système de l’Etat, s’est révélé être déterminant avec la chute de nombreux régimes totalitaires. L’Asie voit le Pape comme un champion infatigable des droits de l’homme.

La grande insistance du Pape sur le devoir des nations plus riches d’apporter de l’aide pour le développement aux autres pays du monde, est très important. L’aide n’est pas motivée seulement par de la compassion et de la générosité. , mais elle est une question de justice, a-t-il répété à plusieurs reprises. Son puissant rappel à une globalisation qui n’entraîne pas la marginalisation de masses d’exclus, et son cri incessant pour l’annulation de la dette extérieure pendant l’Année du Jubilé, ont eu un impact sur la pensée et sur l’Action de nombreuses nations.
L’Asie est un continent qui a un grand besoin de projets de développement, de possibilités d’éducation, de structures sanitaires, et d’une réelle acceptation, compréhension et défense des droits de l’homme. Cela a été souligné par le Pape, en encourageant les institutions ecclésiastiques à apporter leur propre contribution, mais aussi à éduquer les autres à prendre conscience des besoins de l’Asie

La réponse immédiate du Pape aux calamités qui se sont produites au Gujarat et en Orissa, quand ces deux Etats, touchés, le premier par un tremblement de terre, le deuxième par un typhon, ont eu un impact sur le cœur et sur l’esprit de beaucoup de gens. De même, quand il y a eu des actes de terrorisme dans différentes parties de la Nation, son Message de proximité et de solidarité en ces moments difficiles, ont apporté du réconfort.

L’Asie est essentiellement un continent multi-culturel et multi-religieux. Le respect pour les différentes cultures et religions est essentiel pour une vie harmonieuse et pour la croissance pacifique de tous les pays du continent. Le Pape Jean Paul II a parlé avec force de la nécessité de tout cela, et il en a donné lui-même un exemple clair, avec ses visites en Inde en 1986 et en 1999 à l’occasion de la promulgation de l’Exhortation Apostolique « Ecclesia in Asia ». Durant les deux voyages, le Saint-Père a parlé de l’importance du dialogue, en participant lui-même à des rencontres inter-religieuses. Il a donné le bon exemple, en réunissant les dirigeants des différentes religions à Assise et en priant avec eux. Ce modèle a été répété des milliers de fois dans le monde entier, dans le milieu chrétien et non-chrétien.
Pour l’Asie, en outre, le Pape est un don de Dieu. Son insistance continue sur le besoin de l’évangélisation, de faire connaître à tous les valeurs de l’Evangile, de les faire apprécier et accepter en tous lieux, a été d’une grand encouragement et d’une grande force pour les prêtres, les religieux, hommes et femmes, et aussi pour les laïcs dans les terres de Mission. Sa doctrine a toujours rappelé avec clarté l’unicité du Christ, le Fils envoyé par le Père pour la rédemption du monde. Le Pape a toujours donné des directives claires, sans laisser de place à l’ambiguïté sur la Mission de l’Eglise.

Pour le 25° anniversaire de son Pontificat, alors que nous réfléchissons sur l’oeuvre et sur les paroles du Pape Jean Paul II, nous notons ses qualités comme dirigeant des temps modernes : sa foi profonde, sa vie de prière, sa paix intérieure, son dévouement jusqu’au sacrifice, sa générosité dans la souffrance, son amour pour l’Eglise au point de se donner complètement à elle. Tous ces attributs sont très précieux pour un esprit oriental et pour un cœur oriental. L’Asie est reconnaissante à Dieu pour ce saint moderne qui a conduit l’Eglise par ses paroles et par son exemple. Il a commencé son Pontificat avec l’invitation : « Ouvrez les portes au christ ». Cette invitation a été le thème central de son ministère, et le même message nous parvient de lui chaque jour. Prions afin que Marie, la Mère de l’Eglise, continue à guider, à protéger et à renforcer Sa Sainteté le Pape Jean Paul II.
(Agence Fides, 15 octobre 2003)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network