http://www.fides.org

Africa

2003-10-14

JEAN PAUL II ET L’AFRIQUE par le Cardinal Polycarp Pengo, Archevêque de Dar-es-Salaam en Tanzanie

Dar-es-Salaam (Agence Fides) - Le long ministère de Jean Paul II comme successeur de Saint Pierre, en relation avec le continent africain, a été vraiment providentiel. Durant ses 25 années de Pontificat, le continent africain a dû faire face à des événements décourageants, comme les guerres, les famines, les maladies comme le SIDA, une pauvreté extrême, etc.

Face à cette situation, il aurait été très facile pour l’Eglise d’Afrique de perdre l’espérance. Mais le Pape Jean Paul II a sauvé la situation par son message universel adressé au monde entier : « N’ayez pas peur ». Le Pape Jean Paul II s’est ainsi révélé être un dirigeant à la foi extraordinaire dans les conditions les plus décourageantes. Il peut à juste titre être appelé un homme qui espère contre toute espérance, en raison de sa grande foi dans la présence de Dieu parmi son peuple : l’Emmanuel.

Pour le continent africain, le Pape a révélé sa grande foi de manière particulière avec la convocation et la célébration du Synode des Evêques pour l’Afrique en 1994, et avec l’Exhortation Apostolique post-synodale qui l’a suivi, « Ecclesia in Africa ».

Pendant tout le mois qu’a duré ce synode, était en cours dans le contient africain une de ses plus grandes tragédies : le génocide du Rwanda. Au Synode, tous furent particulièrement touchés par cette situation tragique, ainsi que par toutes les autres tragédies semblables auxquelles l’Afrique doit faire face.

L’Exhortation Apostolique post-synodale, « Ecclesia in Africa » du Saint-Père, est un exemple très clair d’espérance contre toute espérance, parce que Dieu est avec son peuple : l’Exhortation Apostolique n’est pas aveugle du tout face à la réalité concrète de la grande souffrance de l’Afrique. Les facteurs de souffrance sont décrits de manière très réaliste, mais toujours avec une attitude positive qui offre les raisons d’espérer.

Sa Sainteté le Pape Jean Paul II est parvenu très bien à transmettre au continent africain son esprit de grande foi, qui a rendu l’Eglise d’Afrique capable de continuer à jouer son rôle d’évangélisation, malgré toutes les difficultés.
(Agence Fides, 14 octobre 2003)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network