http://www.fides.org

Vaticano

2003-10-06

VATICAN - LE PAPE CANONISE COMBONI, JANSSEN ET FREINADEMETZ : « LES NOUVEAUX SAINTS ENSEIGNENT QUE L’EVANGELISATION, OUTRE LES INTERVENTIONS DE PROMOTION HUMAINE… COMPPORTE TOUJOURS UNE ANNONCE EXPLICITE DU CHRIST »

Rome (Agence Fides) – « L’évangélisation, enseignent ces nouveaux Saints, outre les interventions de promotion humaine, souvent même dangereux comme en témoigne l’expérience de nombreux missionnaires, comporte toujours une annonce explicite du Christ. C’est là l’exemple, et c’est là l’héritage précieux que les trois Saints, élevés aujourd’hui à la gloire des autels, laissent spécialement à leurs familles religieuses. La première tâche des Instituts missionnaires est la Mission ‘ad gentes’, à ne mettre après aucun autre engagement, même s’il est nécessaire, de caractère social et humanitaire ». C’est la recommandation du Pape Jean Paul II pendant la Messe de canonisation, le dimanche 5 octobre, Place Saint-Pierre, des Bienheureux Daniel Comboni, Arnold Janssen et Joseph Freinademetz. La liturgie solennelle a été enrichie par les danses et par les chants de groupes africains et asiatiques, présents aussi dans la foule qui remplissait Place Saint-Pierre.
Dans l’homélie, le Pape a souligné « l’urgence de la Mission ‘ad gentes’ y compris à notre époque… Il faut des évangélisateurs qui aient l’enthousiasme et la passion apostolique de l’Evêque Daniel Comboni, apôtre du Christ chez les Africains. Il déploya toutes les ressources de sa riche personnalité et de sa solide spiritualité, pour faire connaître et accueillir le Christ en Afrique, continent qu’il aimait profondément ». Le Saint-Père a lancé ensuite un appel en faveur des populations africaines : « Terre riche en ressources humaines et spirituelles, l’Afrique continue à être marquée par de nombreux problèmes et difficultés. Puisse la communauté internationale l’aider de manière active à construire un avenir d’espérance ».
Rappelant « la vie et l’apostolat infatigable de Saint Arnold Janssen », le Pape a déclaré : « Son activité sacerdotale fut pleine du zèle à répandre la Parole de Dieu en utilisant les nouveaux moyens de communication de masse, spécialement la presse. Il ne se découragea pas devant les obstacles… Du Ciel il aide à présent sa Famille religieuse à aller de l’avant avec fidélité dans la ligne qu’il a tracée, qui témoigne de la valeur permanente de la Mission évangélisatrice de l’Eglise ».
Enfin, Saint Joseph Freinademetz : « Avec la ténacité typique des gens de montagne, ce généreux <> fit don de soi-même aux populations chinoises du Shandong méridional. Il embrassa avec amour et par amour leurs conditions de vie, selon le conseil qu’il donnait lui-même à ses missionnaires : « Le travail missionnaire est vain si l’on n’aime pas et si l’on n’et pas aimés ». Modèle exemplaire d’inculturation évangélique, ce Saint imita Jésus, qui a sauvé les hommes en partageant jusqu’au bout leur existence ».*
Le Pape a souligné enfin la vocation missionnaire commune : les trois Saints, que nous honorons aujourd’hui avec joie, rappellent la vocation missionnaire de chaque baptisé. Chaque chrétien est invité en Mission, mais, pour être des témoins authentiques du Christ, il faut tendre constamment vers la sainteté ».
Au terme de la Messe, avant de réciter l’Angélus, le Pape Jean Paul II a salué les pèlerins venus à Rome, et les invita à invoquer Marie sous le nom de Notre-Dame du Rosaire, « tournés vers le sanctuaire de Pompéi où, s’il plaît à Dieu, je me rendrai comme pèlerin après-demain ». (S.L.)

(Agence Fides, 6 octobre 2003, 47 lignes, 571 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network