http://www.fides.org

Africa

2003-10-06

AFRIQUE / SOMALIE - « LA DOCTORESSE ANNALENA TONELLI TUEE EN RAISON DE SON TEMOIGNAGE D’AMOUR » DECLARE MGR DE PRETIS VICAIRE GENERAL DE DJIBOUTI

Djibouti (Agence Fides) – « Nous sommes déconcertés par la mort de Annalena » déclare à l’Agence Fides Mgr Sandro De Pretis, Vicaire général de Djibouti, commentant la mort de la doctoresse Annalena Tonelli, médecin, tuée le dimanche 5 octobre à Boroma dans le Somaliland (nord de la Somalie). Mgr De Pretis raconte à l’Agence Fides les détails de l’agression : « Annalena se trouvait dans son hôpital quand, vers les 8 heures du soir, elle a été agressée par deux hommes armés. L’un des deux a tiré un coup de revolver qui a touché Annalena à la tête, et qui est morte après une heure d’agonie. Son corps se trouve à présent à l’hôpital de Hargheisa, le seul qui ait une chambre froide ».
Mgr De Pretis rappelle : « Annalena a été menacée à plusieurs reprises, et nous craignons que son assassinat ait une raison religieuse. Annalena, en effet, par son travail rendait un témoignage de l’amour chrétien. Elle ne faisait pas d’apostolat direct : elle n’était pas là pour convertir, mais pour être instrument de l’amour de Dieu ».
Depuis 1969, en effet, Annalena soignait les malades de tuberculose à Borama, une ville perdue dans le nord de la Somalie, à la frontière avec la Somalie et Djibouti. « Pour l’heure, nous ne savons pas qui pourra continuer son œuvre, déclare Mgr De Pretis. Elle était l’unique Occidentale qui se trouvait dans cette région. Elle recevait des aides par l’intermédiaire de sa famille qui habitait Forli, et qui avait formé un groupe de soutien ».
Mgr Giorgio Betin, Evêque de Djibouti et Administrateur Apostolique de Mogadiscio, se trouve actuellement dans la Capitale de la Somalie, et se prépare à rejoindre Hargheisa pour rendre hommage à la dépouille de la doctoresse Tonelli. (L.M.)

(Agence Fides, 6 octobre 2003, 27 lignes, 348 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network