AMÉRIQUE/PARAGUAY - Les Évêques : "Notre pays a besoin d'hommes courageux, dotés d'un sens élevé de la justice comme le procureur Pecci"

jeudi, 12 mai 2022 violence   trafic de stupéfiants   justice   criminalité   conférences épiscopales  

Celam

Asunción (Agence Fides) - "Le nouvel épisode de violence fatale qui a mis fin à la vie de Marcelo Daniel Pecci Albertini, nous blesse profondément et, en tant qu'Église, nous exprimons notre proximité spirituelle et notre solidarité à son épouse, Claudia Aguilera, journaliste et mère d'un enfant à naître, ainsi qu'aux autres parents, collègues et proches. Nous répudions fermement l'attentat contre la vie du jeune procureur et contre toute vie humaine". Ce sont les mots de la Conférence épiscopale du Paraguay dans la déclaration qui a suivi l'assassinat du procureur paraguayen chargé de la lutte contre la drogue hier, 11 mai.
Selon les autorités paraguayennes et colombiennes, Pecci a été rejoint par ses tueurs à Barú, une île touristique de Colombie, où il se trouvait avec sa femme, la journaliste paraguayenne Claudia Aguilera, pour leur lune de miel. Les deux hommes avaient annoncé qu'ils allaient devenir parents. Selon ce que Claudia Aguilera a raconté aux médias, alors qu'ils se trouvaient sur la plage privée de l'hôtel, deux hommes sont venus de la mer, se sont approchés et ont tiré sur eux. D'autres personnes ont été blessées. Aguilera a souligné que son mari n'avait reçu aucune menace. Pecci, 45 ans, était connu pour son implication dans des affaires judiciaires liées à des organisations de blanchiment d'argent et de trafic de drogue. Au Paraguay, il a occupé le poste de procureur contre le crime organisé, le trafic de drogue, le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme.
"Cet événement tragique ne doit pas être considéré comme un cas isolé", dénoncent les Évêques dans leur message envoyé à Fides, "c'est une blessure mortelle au cœur de tous les Paraguayens qui cherchent à vivre dans la sécurité, le bonheur, la justice et la paix sociale". Le sang versé crie à Dieu depuis la terre (cf. Gn 4, 10)" et exige l'adoption de toutes les mesures légales par les organismes publics pour la clarification rapide et complète de l'acte criminel, afin que les responsables soient identifiés et que tout le poids de la loi leur soit appliqué".
En conclusion, les Évêques espèrent que "notre pays a besoin d'hommes et de femmes courageux, patriotes et dotés d'un sens élevé de la justice, comme l'était le procureur Pecci. Nous invitons donc les autorités nationales à conserver son héritage pour lutter avec plus de courage et d'intelligence contre la mafia qui sévit dans notre pays". Enfin, ils demandent à tous les Paraguayens de collaborer avec la justice et de "prier pour la paix et la sécurité".
(SL) (Agence Fides 12/5/2022)


Partager:
violence


trafic de stupéfiants


justice


criminalité


conférences épiscopales