AMÉRIQUE/VENEZUELA - Les Évêques demandent aux autorités de "lancer immédiatement une campagne de vaccination" dans tout le pays

samedi, 10 juillet 2021   pauvreté   evêques   pandémie  

Facebook

Caracas (Agence Fides) - Les Évêques du Venezuela, réunis virtuellement, ont demandé le lancement d'une campagne de vaccination contre le COVID-19 dans le pays, " avec des vaccins reconnus par les autorités sanitaires internationales, OMS, OPS, et pas seulement un vaccin expérimental ", comme l'a déclaré Mgr José Luis Azuaje, Archevêque de Maracaibo et Président de la Conférence Épiscopale du Venezuela (CEV), à l'ouverture de la 116ème Assemblée plénière ordinaire de l'Épiscopat.
L'Archevêque de Maracaibo a fait référence à l'Abdala sans le mentionner. Il s'agit du vaccin développé par Cuba qui n'avait toujours pas reçu d'autorisation d'urgence de l'OMS ou de tout autre organisme médical jusqu'au 7 juillet. Cependant, l'administration de Nicolás Maduro l'administre dans le pays depuis la semaine dernière. Le prélat a adressé un message de solidarité à ceux qui ont souffert et qui souffrent encore de la maladie causée par le coronavirus, ainsi qu'à ceux qui ont perdu des êtres chers.
Il a en outre remercié les agents de santé "qui ont donné leur cœur" pour venir en aide aux personnes infectées.
La CXVIe Assemblée plénière ordinaire de l'épiscopat vénézuélien, qui a débuté le 7 juillet, s'est terminée hier, 9 juillet, après avoir analysé les effets de la pandémie sur le pays et sur la pastorale et l'assistance spirituelle aux migrants. Il y a quelques mois, l'Église avait demandé d'urgence au gouvernement d'accepter l'aide internationale pour lutter contre la pandémie.
Le Venezuela a une augmentation des décès dus au Covid. Selon les données de la presse internationale, il y a 282 940 personnes infectées et 3 264 décès.
Selon les autorités cubaines, le vaccin Abdala, le premier créé en Amérique latine, a une efficacité de 92,28 % pour bloquer le COVID. L'aspect important des vaccins cubains, qui sont basés sur une protéine recombinante, est qu'"ils peuvent être stockés entre 2 et 8 degrés, ce qui constitue un avantage dans les conditions environnementales de l'Amérique latine. (CE) (Agence Fides 10/07/2021)


Partager: