AMERIQUE/CUBA - Des attentes d'améliorations pacifiques pour Noël de la part de la population selon l'Episcopat

lundi, 14 décembre 2020 evangélisation   evêques   economie   pauvreté   liberté  

Facebook

Des attentes d'améliorations pacifiques pour Noël de la part de la population selon l'Episcopat

La Havane (Agence Fides) - La Conférence épiscopale de Cuba (COCC) a envoyé à Fides son Message de Noël 2020 destiné « à tous les cubains » à un moment où « nous désirons ardemment trouver la source de la vraie joie et de l'espérance en ce que nous avons tous besoin d'apercevoir un avenir meilleur et plus sûr au milieu des difficultés dont nous souffrons ».
La lettre est publiée pour rappeler « la naissance de Jésus » qui, selon la tradition chrétienne « eut lieu au milieu de grandes privations (…), dans la noire nuit et dans une pauvreté extrême ». « Les paroles que nous vous adressons aujourd'hui se trouvent en continuité avec le Magistère épiscopal avec lequel(...) nous avons voulu accompagner et illuminer selon l'Evangile l'histoire de notre peuple » souligne le Message de la COCC, dont le Président est l’Archevêque de La Havane, S.Em. le Cardinal Juan de la Caridad García Rodríguez.
Les Evêques, en tant que pasteurs, écrivent voir dans l’île « un peuple las et submergé (…),. Le manque matériel, la fatigue spirituelle, la crise des finances personnelles, familiales et nationales insuffisantes, qui influencent gravement la vie présente et font planer une ombre sur l'avenir, pèsent actuellement lourdement sur l’âme de la très grande majorité des cubains ».
Pour faire avancer le pays, « toutes les propositions doivent être écoutées et affrontées » soulignent-ils. Au nombre des bonnes nouvelles que les cubains attendent pour ce Noël se trouvent, selon les Evêques, « que les choses changent en mieux et dans la paix », « que le poids de se procurer de quoi manger devienne un partage serein du pain quotidien avec la famille » et que « la réadaptation annoncée de l'économie nationale, loin d'augmenter les préoccupations de beaucoup, aide tout un chacun à subvenir aux besoins de sa famille au travers d'un travail digne, caractérisé par un salaire suffisant et par une justice sociale toujours plus nécessaire ».
Faisant allusion au climat politique actuel, ils affirment que « une bonne nouvelle pour les cubains serait la fin du recours à la violence, à l'affrontement, aux insultes et au discrédit pour créer un environnement d'amitié sociale et de fraternité universelle » de sorte que « l'intolérance cède le pas à un sain pluralisme, au dialogue et à la négociation entre ceux qui ont des opinions et des critères différents ». Le Message s'achève par un remerciement, au travers de Notre-Dame de la Charité, patronne de Cuba, à tous les efforts et sacrifices au profit des plus faibles. Une phrase particulière est dédiée aux médecins et au personnel sanitaire qui ont fait véritablement beaucoup pour tous. Le Message porte la signature de tous les Evêques apposée le 12 décembre, fête de Notre-Dame de Guadalupe. (CE) (Agence Fides 14/12/2020)


Partager:
evangélisation


evêques


economie


pauvreté


liberté