OCEANIE/PAPOUASIE NOUVELLE GUINEE - Messe de début de ministère pastoral pour le premier Archevêque autochtone de Rabaul, descendant du Bienheureux ToRot

jeudi, 1 octobre 2020 evangélisation   missionnaires   instituts missionnaires   eglises locales   christianisme  

S.Exc. Mgr Tatamai durant la Messe de prise de possession de son siège archiépiscopal à Rabaul

Rabaul (Agence Fides) - « Je rends grâce à Dieu pour les années passées et l'expérience pastorale accumulée dans les Diocèses de Bereina et Kavieng. Je reviens à Rabaul comme Jésus revint à Nazareth. Là, Il fut jugé par les personnes pour ce qu'Il avait fait. Certains jugeront et remettront en cause mes décisions mais tout ce que je demande est votre collaboration et votre patience afin de me permettre de guider la communauté avec la lumière et la grâce de Dieu, comme votre nouveau Pasteur ». C'est par ces paroles que S.Exc. Mgr Rochus Josef Tatamai MSC, nouvel Archevêque de Rabaul, s'est adressé aux fidèles lors de la Messe solennelle d'installation en tant que huitième Pasteur de l'Archidiocèse. Ainsi que l'indique à Fides le Bureau des Communications de la Conférence épiscopale, à cette célébration solennelle, qui a eu lieu le 29 septembre en la Cathédrale du Sacré-Coeur de Vunapope, en province de Nouvelle Bretagne orientale, la communauté locale a salué chaleureusement et accueilli le premier Archevêque autochtone, en présence du Nonce apostolique en Papouasie Nouvelle Guinée et aux Iles Salomon, S.Exc. Mgr Kurian Mathew Vayalunkal, de l'Archevêque de Port Moresby, S.Em. le Cardinal John Ribat MSC, de son prédécesseur, S.Exc. Mgr Francesco Panfilo, SDB et d'un grand nombre de prêtres, de religieux et de fidèles laïcs arrivés de différents Diocèses et provinces.
Le nouvel Archevêque, qui a servi le Diocèse de Bereina pendant onze ans et le Diocèse de Kavieng pendant deux ans, à compter de 2018, est un descendant direct du Bienheureux Pierre ToRot, catéchiste et martyr, référence pour la communauté catholique de Papouasie.
S'adressant aux familles, l'Archevêque a exhorté les parents à prier et à encourager leurs enfants à « vivre une vie au sein de l'Eglise. Priez pour nos enfants afin qu'ils deviennent des personnes de foi et demeurent au service de l'Eglise en tant que catéchistes, séminaristes et religieux » a-t-il déclaré.
Il a ensuite souligné la nécessité que l'Archidiocèse devienne plus inclusif dans ses efforts d'améliorer la qualité de l'apostolat et e l'action pastorale. En remerciant son prédécesseur, S.Exc. Mgr Panfilo, en particulier en ce qui concerne l'action évangélisatrice menée dans la zone de Pomio où il a fondé 7 nouvelles Paroisses, il en a rappelé l'engagement en faveur de l'instruction, de la Pastorale des jeunes, des familles, des Vocations et les différentes questions sociales qu'il a affronté.
Les personnes ont particulièrement apprécié que le fait que la communauté dispose, pour la première fois, d'un Archevêque originaire de la zone même. « L'installation de notre premier Archevêque local n'a pas constitué seulement une pierre milliaire pour l'Eglise mais pour toute la province. C'est un pas très important et significatif. Nous sommes reconnaissants à Dieu pour ce don » a déclaré Patricia, laïque catholique présente. Les sept Archevêques précédents étaient des missionnaires alors que « c'est la première fois que l'un d'entre nous, qui est né et a grandi ici, est appelé à guider l'Eglise » a-t-elle remarqué.
Au cours de la célébration n'ont pas manqué gestes et danses des cultures locales de même qu'un tribut aux missionnaires ayant fondé la première mission voici 138 ans sur l'île de Matupit. De nombreux missionnaires ont vécu et proclamé la foi et nombre d'entre eux sont morts de paludisme ou martyrisés pour leur foi.
La Papouasie Nouvelle Guinée compte 6 millions d'habitants et se qualifie dans le texte de sa Constitution comme étant un « pays chrétien ». En effet, 95% des papous sont baptisés au sein des diverses communautés chrétiennes de différentes dénominations, les catholiques représentant 27% du total. (PA) (Agence Fides 01/10/2020)


Partager:
evangélisation


missionnaires


instituts missionnaires


eglises locales


christianisme