AFRIQUE/EGYPTE - A al Moqattam, église et mosquée construites sur le même terrain sous le signe de l'unité nationale

jeudi, 9 juillet 2020 proche-orient   eglises orientales   islam   dialogue   sectarisme  

CoptsToday

Le Caire (Agence Fides) – La date d'inauguration n'a pas encore été annoncée mais, même de loin, sont déjà visibles les imposantes silhouettes de l'église et de la mosquée construites cote à cote sur le même terrain de deux acres du district urbain d'al Moqattam, faubourg nord-est du Caire. Le complexe architectural « une église et une mosquée » ne prévoit aucune barrière de division entre les deux lieux de culte destinés à partager services et espaces communs. Il s'agit de la réalisation d'un projet fortement voulu par l'ancien parlementaire égyptien Nabil Luke al-Babawi, connu pour ses initiatives visant à favoriser la concorde nationale et la coexistence solidaire entre les différentes composantes de la société égyptienne.
L'idée de construire une église et une mosquée cote à cote, en signe de la proximité qui unit chrétiens et musulmans égyptiens dans une commune identité nationale, vient à al Babawi en 2013, année caractérisée par des dizaines d'attentats contre des églises de la part de groupes islamistes, suite à la destitution du Président Mohamed Morsi. Selon le projet sponsorisé par al Babawi, dans la même zone partagée par l'église et la mosquée sera également présente une bibliothèque où il sera possible de consulter et d'acheter des livres de spiritualité, de théologie et sur des arguments religieux chrétiens et musulmans, avec des catalogues dont seront bannis les seuls livres et produits éditoriaux inspirés par le fanatisme religieux et utilisés comme armes de propagande par ceux qui méprisent le credo d'autrui. Le projet définitif – indique al Badawi dans des déclarations reprises notamment par CoptsToday – prévoit également la construction dans la même zone de lieux de divertissement et de ludothèques pour les enfants. De la sorte, chrétiens et musulmans pourront laisser leurs enfants jouer ensemble au jardin ou à la ludothèque pendant qu'ils participeront aux rites religieux. Ceci aidera, selon les inspirateurs du projet, les nouvelles générations à grandir à l'abri de la propagande et des dangers des sectarismes. Les partisans de l'initiative présentent le projet d'al Moqattam comme une expérience pilote, à reproduire dans d'autres quartiers du Caire et dans d'autres villes d'Egypte, notamment grâce à la contribution d'hommes d'affaires musulmans et chrétiens.
La volonté de réaliser des projets architecturaux visant à favoriser notamment d'un point de vue urbanistique la coexistence solidaire entre les différentes identités religieuses du peuple égyptien semble une caractéristique distinctive des actuels dirigeants du pays. Il suffit de penser à la nouvelle Cathédrale copte orthodoxe et à la grande mosquée construites grâce à la volonté du Président, Abdel Fattah al Sisi, dans la zone urbaine sise à 45 Km du Caire destinée à devenir la nouvelle capitale administrative du pays. (GV) (Agence Fides 09/07/2020)


Partager:
proche-orient


eglises orientales


islam


dialogue


sectarisme