AMERIQUE/CHILI - Poursuite de la formation des candidats au diaconat permanent au travers d'une connexion virtuelle

vendredi, 29 mai 2020 evangélisation   formation   moyens de communication   internet   corona virus  

Facebook

Poursuite de la formation des candidats au diaconat permanent au travers d'une connexion virtuelle

La Serena (Agence Fides) – Au Chili, différentes difficultés sont apparues depuis octobre dernier. Des manifestations et protestations sociales, des mouvements d'étudiants et d'ouvriers, auxquels est venue s'ajouter l'incertitude causée par l'épidémie sociale et par les conséquences de la pandémie de corona virus au cours de ces derniers mois, modifiant le fonctionnement normal de nombreuses activités de divers types. L'une de ces conséquences concerne l'école des Diacres de San Lorenzo de La Serena, responsable de la formation des candidats au diaconat permanent, qui a poursuivi son parcours de formation par le biais d'Internet.
Les réunions se déroulent régulièrement, du lundi au jeudi, en utilisant une plateforme virtuelle. Le Père José Luis Flores, Directeur de l'école diaconale archidiocésaine, a cité le défi représenter par le fait de débuter les activités en pleine pandémie.
« Au début, nous avons écouté les nouvelles invitant à travailler depuis chez soi, en télétravail, invitation qui concernait également les enseignants et les participants à des cours. Cette situation sanitaire a non seulement rendu difficile la relation personnelle mais aussi en ce qui concerne la foi, au travers de la participation et de l'accès à la Messe dominicale. Nous devenions conscients que des choses sont restées possibles, en particulier dans la sphère numérique, même s'il est vrai que cela fait perdre leur assurance aux personnes âgées, alors que, pour les jeunes, cela est tout à fait normal. Les circonstances nous ont montré un monde de possibilités. Le virtuel n'enlève rien au réel mais le complète. A la fin de l'an dernier, il a été difficile de tenir des leçons ou des rencontres du fait de la crise sociale. Maintenant, nous avons eu peur des événements liés au Covid-19, dont nous ne savons pas grand chose sinon qu'il faudra du temps pour revenir à la normalité. Dès lors, nous avons décidé de commencer à travailler par le biais d'Internet. La grande préoccupation était la manière dont cela pouvait être fait, notamment si nous n'utilisons jamais ces moyens. Nous sommes sceptiques et dubitatifs quant à l'instrument de l'apprentissage à distance. Toutefois, avec le temps, nous découvrons que ce n'est pas un problème que d'acquérir des connaissances par ce biais. Nous nous sommes rendus compte que cette option d'usage de la technologie est possible, qu'il n'existe pas de barrières à l'apprentissage, à la communication et que tout est réalisé avec effort et dans la cohérence ».
Le prêtre a ajouté par ailleurs que « demeurer ensemble est le rêve de Jésus consistant à construire un monde dans lequel tout peut être meilleur. Il est important d'être présents pour nous écouter, pour prier, pour partager nos besoins et pour semer l'espérance » a-t-il déclaré. (CE) (Agence Fides 29/05/2020)


Partager:
evangélisation


formation


moyens de communication


internet


corona virus