ASIE/TURQUIE - Inscription à l’ordre du jour du Congrès des Etats-Unis du vote sur la reconnaissance du Génocide arménien

vendredi, 25 octobre 2019 proche-orient   eglises orientales   zones de crise   politique internationale   géopolitique   génocide arménien  

Washington (Agence Fides) – La Chambre des Représentants du Congrès des Etats-Unis se prépare à voter une résolution qui comporterait la reconnaissance officielle du Génocide arménien de la part des Etats-Unis, c’est-à-dire des massacres systématiques d’arméniens perpétrés sur le territoire de la péninsule anatolienne en 1915. Le vote de cette résolution a été mis à l’ordre du jour des travaux de la semaine prochaine. Le texte avait été présenté par un groupe de parlementaires en avril dernier et depuis lors avait reçu le soutien de 117 membres de la Chambre, actuellement à majorité Démocrate. Dans le contexte des tensions en cours entre les Etats-Unis et la Turquie sur la Syrie, le vote parlementaire sur la question controversée du Génocide arménien est explicitement présenté par certains de ses partisans comme un facteur de pression potentiel des Etats-Unis sur les choix des gouvernants turcs. « Nous nous préparons à avoir une mesure sur les sanctions à la Turquie et aussi un texte sur le Génocide arménien. Je suis certain que le gouvernement turc sera mécontent dans les deux cas mais, du reste, nous non plus ne sommes pas contents du gouvernement turc » a déclaré dans un entretien radiodiffusé Eliot Engel, Président de la Commission des Affaires étrangères de la Chambre des Représentants.
Des associations et groupes arméniens actifs aux Etats-Unis ont fait part de leur satisfaction pour l’initiative qui, selon certains moyens de communication, bénéficie du soutien du Président démocrate de la Chambre, Nancy Pelosi. « La récente attaque turque contre des groupes ethniques vulnérables – a déclaré Brian Ardouny, Directeur exécutif de l’Armenian Assembly of America, se référant à l’intervention militaire turc dans le nord-est de la Syrie, « confirme la nécessité que le Congrès reconnaisse en termes nets le Génocide arménien, en approuvant les résolutions déjà présentées à la Chambre des Représentants et au Sénat ».
Jusqu’à ce jour, les différentes tentatives faites aux Etats-Unis par des associations arméniennes visant à faire adopter des résolutions parlementaires sur la reconnaissance du Génocide arménien ont été des échecs à cause de l’opposition des différentes administrations présidentielles désireuses de ne pas compromettre les bons rapports entre la Turquie et les Etats-Unis. Le Président Donald J. Trump, ainsi que l’a indiqué l’Agence Fides en son temps (voir Fides 25/04/2017), a dédié, au cours de la journée du 24 avril, un message officiel aux massacres planifiés subis dans la péninsule anatolienne par les arméniens voici 102 ans, mais en évitant de désigner ces massacres systématiques comme « génocide arménien », suivant en cela ses quatre derniers prédécesseurs afin de ne pas susciter de réactions irritées de la part de la Turquie.
Par le passé, les Présidents Jimmy Carter et Ronald Reagan avaient utilisé l’expression de « génocide arménien » mais par la suite, de George H.W Bush à Barack Obama, l’expression en question avait disparu des discours des hôtes de la Maison Blanche.
La presse américaine rappelle que le Président Obama, notamment à cause des pressions turques sur le Congrès, avait méconnu la promesse faite durant la campagne électorale visant à reconnaître la nature génocidaire des massacres subis par les arméniens voici plus d’un siècle. (GV) (Agence Fides 25/10/2019)


Partager: