ASIE/PROCHE-ORIENT - Appel en faveur de la sauvegarde de l’unité territoriale de la Syrie de la part du Conseil des églises du Proche-Orient

mercredi, 16 octobre 2019 proche-orient   eglises orientales   zones de crise   oecuménisme   géopolitique   kurdes  

Sputnik (Klimentyev)

Beyrouth (Agence Fides) – Le Conseil des églises du Proche-Orient exprime sa douleur et son appréhension pour les victimes des affrontements entre manifestants et forces de l’ordre s’étant vérifiée récemment en Irak ainsi que suite à l’offensive militaire conduite par la Turquie dans le nord-est de la Syrie qui pourrait avoir « de graves répercussions sur l’intégrité territoriale » de ce pays et aggraver les conditions d’urgence humanitaire représentées par les millions de réfugiés et d’évacués présents dans l’ensemble de la région. Dans un communiqué diffusé par les organes officiels du Conseil des églises du Proche-Orient, les responsables de l’organisme œcuménique invoquent dans la prière « la fin de toute forme de violence et que soit garantie la protection de la dignité humaine de tous, réaffirmant dans le même temps le droit des peuples à l’autodétermination, de manière cohérente avec l’arabité et les valeurs d’amour, de justice, de droits fondamentaux et de responsabilité commune dans la construction de la paix ».
Le communiqué du Conseil des églises du Proche-Orient s’achève par un appel aux consciences de tous afin que les parties impliquées bloquent « le cycle de la guerre et de la violence dans la région bénie de l’Orient ».
Le Conseil des églises du Proche-Orient, fondé à Nicosie en 1974 et ayant actuellement son siège à Beyrouth, a pour but de faciliter la convergence des communautés chrétiennes du Proche-Orient sur des thèmes d’intérêt commun et de favoriser le dépassement de contrastes de matrice confessionnelle.
Le Pr. Souraya Bechealany, chrétienne maronite et enseignante de Théologie près l’Université Saint-Joseph de Beyrouth, a été élue Secrétaire général du Conseil des églises du Proche-Orient en janvier 2018 et a entrepris, avec ses collaborateurs, un processus de restructuration des départements de l’organisme œcuménique. (GV) (Agence Fides 16/10/2019)


Partager:
proche-orient


eglises orientales


zones de crise


oecuménisme


géopolitique


kurdes