AMERIQUE/COLOMBIE - Vers la 32ème Semaine pour la Paix et la mise en place de 1.000 territoires de paix

jeudi, 18 juillet 2019 paix   situation sociale   politique   groupes paramilitaires   eglises locales   elections  

Bogotá (Agence Fides) – Le thème "Je suis et nous sommes un territoire de paix" caractérisera la célébration de la 32ème semaine pour la paix, qui aura lieu du 2 au 9 septembre prochain, voulant rendre visibles et promouvoir les efforts de milliers de personnes qui, quotidiennement, travaillent à la construction de la paix en Colombie. L'initiative est organisée chaque année par un groupe hétérogène de réalités sociales - institutions, mouvements, universités, ONG et réseaux d'organisations - qui expriment une vaste pluralité religieuse, sociale, ethnique, culturelle, économique et sociale.
Ainsi que le souligne le matériel envoyé à l'Agence Fides, l'objectif de cette année est d'unir les efforts "dans la construction et la déclaration de territoires de paix". Des personnes, des organisations, des communautés, des communes, des départements, des institutions, des familles etc. sont invités à se déclarer "territoires de paix". La déclaration simultanée nationale d'au moins 1.000 territoires de paix aura lieu le 5 septembre.
Les organisateurs mettent en évidence cinq éléments qui encadrent le contexte national dans lequel est célébrée cette année l'initiative, à savoir la persistante situation de menace et d'assassinat pesant sur les responsables sociaux dans diverses régions du pays, laquelle s'est accentuée depuis 2016; les obstacles politiques et législatifs mis à l'application des accords de paix; la solution politique du conflit armé et la fermeture concernant les possibilités de faire avancer les négociations avec la guérilla de l'ELN ainsi que la conjoncture électorale dans les régions et le contexte international, en particulier la situation au Venezuela.
La Semaine de la Paix 2019 sera officiellement lancée le 15 aout et prévoit la réalisation d'une campagne de communication comprenant des vidéos, des spots radiodiffusés, des bannières sur les sites Internet et des communiqués de presse ainsi qu'une Campagne pédagogique pour la paix et la réconciliation. En outre, 500 actions territoriales symboliques et pédagogiques (2 septembre), 50 cinéclubs (3 septembre), la remise du Prix national pour les droits fondamentaux (4 septembre), la Journée pour la vie et pour la paix (6 septembre), l'installation de refuges humanitaires territoriaux (du 3 au 9 septembre), la mise en terre d'arbres et la réalisation de jardins territoires de paix (8 septembre) et la Journée nationale des droits fondamentaux (9 septembre).
« Alors que les sondages d’opinion montrent que les colombiens ressentent bien peu d’enthousiasme en ce qui concerne le processus de paix – indique la présentation de la Semaine – une étude menée par le Centre d’investigation et d’éducation populaire (CINEP) et par le Programme pour la Paix, tous deux répondant à la Compagnie de Jésus, montre qu’au cours de ces trois dernières années de négociation à La Havane, ont augmenté les actions en faveur de la paix. Alors qu’en 2013, elles étaient 193, en 2014, elles étaient 189 et en 2015 217. La « Semaine pour la Paix » constitue un patrimoine culturel et politique pour la Colombie et représente l’un des événements les plus importants de la participation des citoyens à la construction de la paix ». (SL) (Agence Fides 18/07/2019)


Partager: