ASIE/INDE - Déclarations de l’Archevêque de Bombay après la victoire du Premier Ministre sortant

lundi, 27 mai 2019 politique   droits fondamentaux   minorités religieuses   liberté religieuse   hindouisme  

New Delhi (Agence Fides) – « Au nom de l’Eglise en Inde, je félicite sincèrement le Premier Ministre, N Modi, et le Bharatiya Janata Party. Je désire vous assurer de nos prière et des meilleurs vœux pour vous et votre groupe alors que vous conduisez notre pays dans la direction de la construction d’une Inde forte et inclusive ». C’est ce qu’affirme dans une lettre adressée au Premier Ministre, Narendra Modi, vainqueur des récentes élections générale. Ainsi que l’a appris Fides, S.Em. le Cardinal Oswald Gracias, Archevêque de Bombay et Président de la Conférence épiscopale d’Inde, a envoyé cette missive le 25 mai, remarquant que le peuple indien avait donné « un mandat clair en faveur d’un gouvernement stable et efficace ».
Le Cardinal a en outre félicité Amit Shah, Président du Bharatiya Janata Party, qui a joué un rôle clef dans la victoire électorale, assurant la prière de la communauté catholique « pour la santé, la sagesse et la force afin que le Premier Ministre puisse faire face aux graves responsabilités qui lui ont été confiées ».
L’Eglise, ajoute le texte, entend collaborer avec le gouvernement pour créer « une Inde nouvelle ». « Nous sommes tous désireux de travailler ensemble pour une Inde nouvelle qui donne espérance et énergie à nos jeunes, responsabilise nos femmes, en particulier dans les zones rurales, ouvre de nouvelles opportunités soutenables à nos agriculteurs et renforce notre économie sans laisser personne en arrière : une Inde nouvelle qui jouisse de la paix et de la prospérité et continue à réaliser des progrès ».
Les résultats des élections générales indiennes, ayant eu lieu en 7 phases du 11 avril au 19 mai, ont été annoncés le 23 mai. L’alliance conduite par le Bharatiya Janata Party de N. Modi a conquis 353 des 543 sièges de la Chambre basse du Parlement (Lok Sabha). Parmi les engagements pris par le Premier Ministre, se trouve celui de « libérer l’Inde de la pauvreté, de la saleté, de la corruption, du terrorisme, du système des castes et du communalisme d’ici 2022 ». (SD-PA) (Agence Fides 27/05/2019)


Partager:
politique


droits fondamentaux


minorités religieuses


liberté religieuse


hindouisme