AMERIQUE/VENEZUELA - Vidéo des Evêques montrant au monde la situation dramatique du pays

mercredi, 15 mai 2019 sécurité alimentaire   situation sociale   politique   pauvreté   droits fondamentaux   evêques  

cev

Vidéo des Evêques montrant au monde la situation dramatique du pays

Caracas (Agence Fides) – « Dans les situations difficiles que traverse actuellement notre pays, avec les forts dangers que les citoyens qui ont vécu au cours de ces dernières années, l’Episcopat du Venezuela est resté aux côtés du peuple qui affronte de nombreux événements qui le font souffrir. Pour cette raison, il a élevé sa voix pour dénoncer les injustices qui, jour après jour, portent préjudice à l’ensemble de la nation, et pour rejeter la vague de violence qui a été déchainée parmi la population ». C’est accompagné de cette introduction que la Conférence épiscopale du Venezuela (CEV) a envoyé à Fides une vidéo décrivant ce que vit actuellement la population du pays, à savoir la dure répression qui frappe tous ceux qui ne sont pas en accord avec le gouvernement.
Se référant toujours aux Evêques, le texte rappelle ce qu’ils ont fait « par leurs actions, leurs communiqués, les exhortations et lettres pastorales qui accompagnent, encouragent et donnent espérance à leurs concitoyens, aux fidèles et à tous les hommes et femmes de bonne volonté, unissant les efforts afin de rechercher une solution pacifique aux conflits existants », avant d’exhorter : « Venezuela ! Vit et chemine avec Jésus-Christ, Seigneur de l’histoire ! ».
La réalité que les images présentent est très forte, triste et dure : des personnes cherchant parmi les détritus quelque chose à manger ; la violence à l’encontre des jeunes qui manifestent dans la rue ; la solidarité de ceux qui, sans rien posséder, parviennent à collaborer avec les cantines populaires pour partager un plat de nourriture ou assister les personnes âgées et abandonnées. L’image des villes paralysées par le manque d’énergie électrique, de moyens de transport et de sécurité est dramatique. L’économie, toujours plus fragile, pèse sur ceux qui ont toujours moins voir qui sont maintenant privés de tout. Sont retracées des scènes de la vie quotidienne et des situations jamais vues : des personnes transportant difficilement des jerrycans d’eau pour avoir quelque chose à boire chez eux ; des hôpitaux privés d’électricité cherchant dans tous les cas de sauver des vies humaines en luttant contre le manque de moyens. Certains passages de la vidéo sont dédiés aux émigrants vénézuéliens, presque obligés de chercher à l’étranger un lieu où travailler et nourrir leurs familles.
La CEV a réalisé cette vidéo pour montrer au monde ce que vit le peuple du Venezuela, du moment qu’elle ne peut publier de textes du fait de l’impossibilité d’accéder à son propre site Internet. La vidéo s’achève par un appel des Evêques à ne pas répondre par la violence aux provocations continuelles du gouvernement et à faire confiance à la justice internationale qui arrivera tôt ou tard.
Entre temps, le Conseil permanent de l’Organisation des Etats américains (OEA) a approuvé hier, 14 mai, une résolution rejetant l’accusation de « violation de l’immunité parlementaire de membres de l’Assemblée nationale du Venezuela ». Dans ce document, approuvé à l’unanimité, est condamnée en outre l’arrestation du premier Vice-président de l’Assemblée nationale, Edgar Zambrano, et en demande « la remise en liberté immédiate ». « La situation politique au Venezuela – affirme la résolution – a été le motif de la préoccupation continuelle de l’OEA, qui a diffusé des déclarations en faveur de la défense de l’Etat de droit, soulignant le devoir de respecter l’ordre démocratique et les droits fondamentaux, ainsi que de garantir le juste procès ». Enfin, le document exige « la fin de la persécution et des vexations infligées aux représentants du Parlement injustement traduit en jugement » ainsi que « des garanties pour la protection de leur sécurité physique personnelle et de leurs familles ». (CE) (Agence Fides 15/05/2019)


Partager: