AMERIQUE/URUGUAY - Promouvoir une même vision de l’Eglise en sortie en renforçant la participation des laïcs dans la perspective du Mois missionnaire extraordinaire

jeudi, 14 mars 2019 mois missionnaire extraordinaire   animation missionnaire   evêques   laics   oeuvres pontificales missionnaires  

Tgvaticano.it

Canelones (Agence Fides) – Dans le pays comprenant le moins de catholiques de toute l’Amérique latine – 42% de la population dont seulement 1% de « messalisants régulier » - l’élan missionnaire constitue un défi au dialogue avec la société et à la plus grande participation des laïcs. C’est ce que pense le Père Leonardo Rodríguez, Directeur national des Œuvres pontificales missionnaires d’Uruguay, dans le cadre d’un entretien accordé à l’Agence Fides.
« L’ecclésiologie du peuple de Dieu qui nous fait tous coresponsables de la mission, est la clef pour la mission dans notre pays » souligne le prêtre. C’est pourquoi, considérant qu’en Uruguay, 2019 est une année électorale, les Œuvres pontificales missionnaires et l’Episcopat d’Uruguay ont établi, en vue du Mois missionnaire extraordinaire d’octobre prochain, des objectifs « très concrets et réalistes ». Parmi ces derniers, le renforcement du département pour les missions de la Conférence épiscopale, la promotion des Commissions épiscopales d’une même vision de la mission au sein de l’Eglise et la conclusion de la période de trois ans canalisant toutes les énergies en direction du Mois missionnaire extraordinaire.
Les activités liées à la campagne électorale et aux élections rendraient difficiles la participation à de grands événements ecclésiaux. C’est pourquoi, il a été décidé de viser « un changement de mentalité » en ce qui concerne l’approche de la mission de l’Eglise. L’opportunité représentée par le Mois missionnaire extraordinaire sera donc exploitée pour « renforcer le Département missionnaire de la Conférence épiscopale et ses objectifs au travers de programmes simples et concrets » indique le Directeur national des Œuvres pontificales missionnaires. L’objectif est de former la conscience missionnaire conformément aux indications du Pape François et suivant les orientations de l’Instruction Cooperatio missionalis, un document de 1998 encore en vigueur » affirme le prêtre.
En Uruguay, le Directeur national des Œuvres pontificales missionnaires est également Secrétaire du Département missionnaire de la Conférence épiscopale et par suite, dans le cadre des visites dans les Diocèses, il rencontre l’Evêque et son équipe missionnaire. A cette occasion, il aide à analyser et concrétiser les plans missionnaires adéquats aux besoins et opportunités du lieu mais surtout à concerter « une même manière d’être Eglise en sortie. Il ne s’agit pas de donner une empreinte missionnaire aux activités pastorales mais de valoriser l’insertion des laïcs dans le domaine social et de soutenir leur action évangélisatrice ».
« Dans la hiérarchie, il existe parfois la peur d’ouvrir des possibilités aux laïcs, en particulier aux jeunes, afin qu’ils créent des espaces adaptés à la mission – remarque le prêtre. Prêtres et Evêques ont tendance à cléricaliser les laïcs, en les insérant dans les structures ecclésiales, en pensant que cela constitue un succès pastoral. Cependant, le réel succès dans la mission du laïc est son action dans la société où il se trouve inséré, qu’il peut ainsi fermenter. Autrement, nous constituons une Eglise autoréférentielle ». Pour le Père Leonardo Rodríguez, il s’agit d’un « changement de mentalité énorme » et d’une « longue route à parcourir », mais la direction est celle-ci.
En Uruguay, conclut le Père Rodríguez, la séparation nette et ancienne entre l’Eglise et l’Etat, tout comme un environnement laïc et souvent laïciste, ont fait en sorte que l’Eglise soit « très libre, très pauvre et très simple ». Les Paroisses sont cependant en général faibles pastoralement et « fragiles » au point de vue missionnaire. Ce qui est recherché est donc de stimuler la créativité au travers d’expériences diverses et en facilitant la possibilité pour les laïcs de « conserver le lien d’amitié et de foi avec Jésus-Christ », premier Evangélisateur et modèle de toute Evangélisation. (SM) (Agence Fides 14/03/2019)


Partager:
mois missionnaire extraordinaire


animation missionnaire


evêques


laics


oeuvres pontificales missionnaires