ASIE/INDONESIE - Ethique et conscience, éléments cruciaux en vue des élections présidentielles selon des journalistes catholiques

vendredi, 15 février 2019 moyens de communication de masse   communications sociales   journalisme   paix   islam   dialogue  

Djakarta (Agence Fides) – Au milieu des pratiques déferlantes de diffusion de fausses nouvelles, avant les élections présidentielles d’avril prochain, « la logique, l’attention et la conscience seront véritablement importants ». C’est ce que déclare Shinta Nuriyah Wahid, intellectuel musulman s’adressant aux journalistes catholiques dans le cadre d’une récente rencontre dans le cadre de laquelle il a fait mémoire du Président Abdurrahman Wahid dit Gus Dur, son mari. Invitée par les communicateurs catholiques, l’ancienne première dame d’Indonésien a remarqué que « Gus Dur a tout sacrifié afin de protéger l’Indonésie et ses intérêts nationaux ». Quatrième Président d’Indonésie, Abdurrahman Wahid est demeuré au pouvoir de 1999 à 2001. Il était membre de l’organisation musulmane modérée la plus nombreuse de la nation, la Nahdlatul Ulama (NU), qui compte quelques 80 millions de membres. Icone du héros interconfessionnel, protecteur des minorités, les chrétiens s’en souviennent pour son engagement à promouvoir des relations pacifiques entre groupes religieux et ethniques et en tant que défenseur du Pancasila – la charte de cinq principes à la base de la nation indonésienne – et de la société pluraliste indonésienne contre tout sectarisme et fondamentalisme religieux.
Shinta Nuriyah Wahid, invitée elle aussi à intervenir au rassemblement de la Paguyuban Wartawan Katolik Indonesia, Association de journalistes catholiques ayant lieu à Djakarta, s’adressant à l’assemblée a déclaré : « Ce qu’a fait mon défunt mari pour le bien de la nation et pour protéger le Pancasila a consisté en un engagement sincère basé sur la conscience ». De là provient l’engagement en faveur de la tolérance socioreligieuse qui est « un devoir pour toute religion » a-t-elle remarqué. En vue des prochaines élections, en campagne électorale, le responsable a déclaré : « Votre vocation professionnelle est de promouvoir l’honnêteté et la vérité. Soyez toujours rigoureusement attachés à la logique et à la conscience morale. Par suite, parmi les fausses nouvelles qui circuleront, l’éthique et la déontologie seront véritablement importantes ». (MH) (Agence Fides 15/02/2019)


Partager: