AMERIQUE/MEXIQUE - Des Evêques proches de la population souffrante dans une perspective de rencontre, de dialogue et de construction de la paix

jeudi, 10 janvier 2019 situation sociale   violence   paix   pauvreté   eglises locales   politique  

Mexico (Agence Fides) – « Notre pays doit affronter constamment différentes épreuves et adversités, peu d’opportunités de travail et d’instruction, une insécurité élevée dont nous continuons à souffrir et l’arrivée d’une nouveau gouvernement, qui comporte incertitudes et espérances ». Face à ce panorama, les Evêques du Mexique, dans leur message de début d’année, constatent que « nos populations demandent une Eglise proche et compagne de voyage », réaffirmant leur engagement à construire la « maison commune ».
Le texte parvenu à l’Agence Fides, daté du 8 janvier et signé par le Président et le Secrétaire général de la Conférence épiscopale du Mexique, Leurs Excellences NN.SS. Rogelio Cabrera López et Alfonso Miranda Guardiola, respectivement Archevêque et Evêque auxiliaire de Monterrey, indique : « La situation d’insécurité et de violence s’accroît outre mesure, contraignant notre peuple à vivre dans la peur, la douleur et l’incertitude. L’Eglise pèlerine au Mexique contribue activement au travers de toutes ses ressources au bien commun, au travers de ses enseignements, de sa pastorale et de sa doctrine, ouvrant des espaces de rencontre, de dialogue et de construction de la paix ». Les Evêques réaffirment encore leur devoir, dans la proclamation de l’Evangile, qui consiste à soutenir avec force l’application du Plan pour la construction de la paix de l’Eglise qui, « en collaboration avec la société civile, le gouvernement et diverses organisations, nous permettra de progresser dans le dépassement de la violence et la consolidation de la paix ».
Le texte rappelle aussi que l’Assemblée plénière de l’Episcopat de novembre dernier a approuvé la mise en place de l’équipe nationale pour la protection des mineurs et accueilli avec reconnaissance l’invitation du Saint-Père aux Présidents de Conférences épiscopales de se rencontrer à Rome pour traiter de ce thème.
« Aujourd’hui plus que jamais, nous sommes troublés par le cri choquant de nos frères migrants – poursuit le texte. Dans la fidélité à la foi en Jésus-Christ, il n’est pas possible d’ignorer la souffrance de ceux qui cherchent de meilleures conditions de vie, en traversant la frontière pour travailler et contribuer au bien commun, non seulement de leurs familles mais aussi du pays frère qui les reçoit ».
Les Evêques concluent en rappelant que les changements climatiques constituent un problème mondial, ainsi que l’indique l’Encyclique Laudato sì et « l’un des principaux défis actuels pour l’humanité », exhortant le pays à « être pionnier en ce qui concerne la conservation de notre maison commune ». (SL) (Agence Fides 10/01/2019)


Partager: