ASIE/PHILIPPINES - Plus de 5 millions de pèlerins à la fête du Christ noir

mercredi, 9 janvier 2019 piété   dévotion populaire   christianisme   foi   pèlerinages   evangélisation  

Manille (Agence Fides) – Plus de 5 millions de fidèles ont participé à la procession annuelle du Christ noir, appelée translation, qui a débuté le 9 janvier par une veillée de prière ayant duré toute la nuit. Cette fête constitue une manifestation de dévotion populaire aux Philippines qui perdure depuis plus de quatre siècles avec des millions de dévots qui reposent leur espoir dans le Christ souffrant.
Le thème de la translation 2019 est «  Dévots du Seigneur Jésus le Nazaréen : choisis pour Le servir  ». Le point culminant du programme est la traditionnelle procession qui se déroule dans les rues de Manille avec une statue en bois noir représentant un Christ qui porte Sa croix vers le Calvaire. Des milliers de croyants convergent de tout le pays vers Manille pour participer à cette fête.
La statue du Christ noir fut portée à Manille en 1607 par des missionnaires augustins provenant du Mexique. La tradition veut qu'elle ait été partiellement brûlée et noircie lorsque le galion qui la transportait prit feu dans le cadre de son voyage depuis le Mexique, autre colonie espagnole à l'époque.
Mgr Hernando Coronel, Recteur de l'église Saint Jean Baptiste, dans le quartier de Quiapo, à Manille, explique à l'Agence Fides  : «  La fête du Christ noir tourne autour de la dévotion envers le Christ souffrant avec lequel les philippins s'identifient, leur vie étant marquée par la pauvreté et la souffrance quotidienne. Au cours de la translation, une procession de près de 24 heures, la statue est accompagnée de Quirino Grandstand, au Rizal Park, dans le centre de Manille, jusqu'à l'église du Nazaréen, sise à Quiapo  ». Pour l'occasion, nombreux sont les prêtres qui se trouvent occupés à confesser, bénir et administrer les Sacrements.
Au cours de la Messe célébrée ce jour dans l'église, l'Archevêque de Manille, S.Em. le Cardinal Luis Antonio Tagle, dans son homélie, a affirmé que «  la dévotion au Christ noir représente l'amour pour Jésus et n'est pas une marque de fanatisme. Un véritable dévot aime. L'essence de la dévotion est l'amour. Le fanatique s'agrippe seulement à quelque chose qui lui donne de la valeur. Le dévot aime Jésus, le fanatique quant à lui n'aime pas  » a rappelé aux fidèles le Cardinal. (SD) (Agence Fides 09/01/2019)


Partager:
piété


dévotion populaire


christianisme


foi


pèlerinages


evangélisation