ASIE/AFGHANISTAN - Nouvelle religieuse des Missionnaires de la Charité à Kaboul

vendredi, 4 janvier 2019 instituts missionnaires   charité   mission   enfants  

Kaboul (Agence Fides) – Une nouvelle religieuse missionnaire vient d’arriver en Afghanistan. Elle oeuvrera au Centre pour l’Enfance de l’association PBK - Pro Bambini de Kaboul. C’est ce que communique par une note envoyée à l’Agence Fides le Père Giovanni Scalese, missionnaire barnabite et Supérieur de la Missio sui iuris d’Afghanistan. La nouvelle arrivée est Sœur Teresia Crasta, de nationalité indienne. Elle appartient à la Congrégation des Missionnaires de la Charité de Sainte Teresa de Calcutta. « Avant d’arriver en Afghanistan, Sœur Crasta a œuvré pendant 14 ans dans un centre de réhabilitation de Mangalore. Elle est éducatrice et infirmière. Dès lors, le service fourni aux enfants comportant des retards de développement au sein du PBK Center sera parfait pour elle » indique le Père Scalese.
La religieuse succède à Sœur Mariammal Irudayasami, des Filles de Sainte Marie de la Providence, qui a quitté Kaboul après 5 ans et demi de service au PBK Center. Sœur Irudayasami était en effet arrivée en Afghanistan en 2013, y oeuvrant jusqu’en novembre dernier aux côtés d’une Missionnaire de la Consolata provenant du Mozambique.
L’Association Pro Bambini de Kaboul est une réalité inter congrégationnelle fondée en 2006 par le Père Giancarlo Pravettoni, missionnaire guanéllien qui avait été inspiré par l’appel particulier à sauver les enfants afghans adressé par Saint Jean Paul II au cours de son discours de Noël 2001. L’action de l’association consiste en particulier à fournir une instruction à des enfants handicapés qui, en Afghanistan, sont complètement négligés par leurs familles. Actuellement, le PBK Center accueille quelques 40 enfants.
Depuis 2006, le projet de l’association se poursuit non sans difficultés. Outre la disponibilité des fonds permettant de faire fonctionner l’école, l’un des plus importants obstacles est constitué par la nécessité d’identifier des religieuses missionnaires disposant d’une culture proche de celle du pays et disposées à passer quelques années dans un territoire en guerre, comme celui de Kaboul. (LF) (Agence Fides 04/01/2019)


Partager: