ASIE/SINGAPOUR - Prise de position sur les migrants de l’Archevêque de Singapour

mercredi, 10 octobre 2018 droits fondamentaux   dignité humaine   travail   migrants   solidarité   unité  

Singapour (Agence Fides) – Il faut traiter les immigrés sur les lieux de travail « selon les principes d’équité et d’égalité, sans aucune discrimination » et il est nécessaire de retrouver et de vivre l’unité au nom du Christ, attendu que « la diversité culturelle constitue une richesse ». Tel est l’appel lancé par l’Archevêque de Singapour, S.Exc. Mgr William Goh, dans le cadre d’une Messe spéciale dédiée aux migrants ces derniers jours en l’église de la Transfiguration, selon une tradition bien établie au sein du Diocèse.
Avant le début de la Messe, le Curé de la Paroisse de la Transfiguration, le Père Joachim Chang, a accueilli les représentants des diverses communautés catholiques migrantes, chacune avec des dons relatifs à leur propre culture. Quelques 3.000 fidèles ont participé à cette Messe annuelle organisée par la Commission diocésaine pour la Pastorale des Migrants et des personnes en déplacement.
Ainsi que l’a appris l’Agence Fides, dans son homélie Mgr Goh a rappelé : « Tous ont des désirs dans la vie mais l’ambition peut être porteuse de problèmes et la motivation personnelle égoïste. Nous devons transformer cette ambition en vocation, qui est l’appel à servir Dieu et l’humanité ». « Nous tous – a-t-il poursuivi – avons le devoir de chercher et de comprendre notre vocation et nous devons également aider les autres à réaliser leur vocation d’amour et de service ».
En évoquant ensuite la condition des migrants et la dignité sur le lieu de travail, l’Archevêque a remarqué « les abus perpétrés à l’égard des travailleurs de la part des employeurs, dont certains sont catholiques ». « J’ai le coeur brisé, sincèrement lorsque j’en entend parler » a-t-il déclaré, exhortant ceux qui détiennent des positions d’influence sur les lieux de travail à « parler pour ceux qui sont traités injustement ou discriminés ».
Après la Messe solennelle, les différentes communautés de migrants – provenant de pays tels que le Sri Lanka, l’Indonésie, les Philippines et le Vietnam – ont offert des spectacles typiques de leur culture. Tous ont remercié pour « l’accueil reçu au sein de la communauté catholique de Singapour » a déclaré le Père Joachim Chang à Fides. « Ces couleurs et langues différentes – a remarqué Conny Fernandez, une bénévole catholique – rappellent ce que signifie être catholiques, en particulier en ces temps où les différences culturelles ou ethniques peuvent constituer une barrière entre les hommes Elles sont en revanche un enrichissement. Nous sommes unis au nom du Christ. Nous sommes tous enfants de Dieu ». (SD) (Agence Fides 10/10/2018)


Partager:
droits fondamentaux


dignité humaine


travail


migrants


solidarité


unité