ASIE/MYANMAR - Ouverture d’un Institut ecclésial devant former de jeunes responsables

vendredi, 14 septembre 2018 formation   formation professionnelle   jeunes   société civile   entrepreneuriat   droits fondamentaux  

Unfpa

Yangon (Agence Fides) – L’Eglise au Myanmar, en collaboration avec les Jésuites présents sur place, a ouvert un nouvel Institut devant former les jeunes aux responsabilités, en en faisant ainsi des agents de transformation de la société. Le nouvel Institut, dénommé Myanmar Leadership Institute (MLI), a ouvert ses portes à Yangon et vise à donner aux jeunes une formation en matière d’éthique, de capacités analytiques, de compétences professionnelles et de style de vie dans les domaines de l’instruction, du monde de l’entreprise et de la société civile, explique à Fides le Père Joseph Anthony Jacob SI, Directeur de la structure.
L’objectif est de « former des responsables dont les compétences soient inspirées par la compassion et contribue à la construction de la nation, à une prospérité inclusive, à la paix et à la restauration des droits fondamentaux pour tous » ajoute le Directeur.
Le MLI constitue une initiative de l’Archevêque de Yangon, S.Em. le Cardinal Charles Bo, et des Jésuites au Myanmar. La devise de l’Institut est « Apprendre à être un responsable pour servir ». Le Père Jacob indique à Fides : « Nous sommes tous des responsables d’une manière ou d’une autre. Le fait de l’être vient du dedans. Cela montre ce que je suis. Les bons responsables cueillent toutes les opportunités pour se connaître eux-mêmes et pour connaître le monde et ils vont en direction de nouvelles découvertes et de nouveaux intérêts ».
Le religieux poursuit : « Un responsable est fondamentalement un pèlerin. Ce n’est pas quelqu’un qui estime être arrivé ou être déjà parfait. C’est celui qui devient pleinement humain en soi mais également pleinement vivant afin d’affronter les dures réalités en dehors de soi-même. Le fait d’être responsable est une manière d’être annonciateurs de l’Evangile et prophète pour les pauvres et les marginalisés ».
Le MLI aspire à former les étudiants du Myanmar afin qu’ils deviennent « des agents du changement social ». Le programme des études de l’Institut a été élaboré grâce à un groupe d’experts dans les secteurs de l’instruction, de l’entreprenariat, de la société civile et grâce à la contribution de l’Université de Manille gérée par les Jésuites des Philippines, laquelle assure la reconnaissance des titres obtenus.
Le Père Jacob espère que, au terme du programme de formation, les diplômés seront prêts à s’insérer dans des ONG, des communautés religieuses, dans le système éducatif et sanitaire public et privé, au sein d’agences gouvernementales et dans le monde des affaires et du commerce.
« Nous espérons former des responsables capables mais également compatissants, qui soient en mesure de penser de manière critique et créative, orientés vers le service du bien commun, suivant des valeurs de justice, de solidarité et d’option préférentielle pour les pauvres » conclut-il. (SD) (Agence Fides 14/09/2018)


Partager:
formation


formation professionnelle

jeunes


société civile


entrepreneuriat


droits fondamentaux