ASIE/SYRIE - Réouverture des écoles chrétiennes à Qamishli après la fermeture imposée par les autonomistes kurdes

mercredi, 12 septembre 2018 proche-orient   eglises orientales   sectarisme   ecole   instruction   kurdes  

ankawa.com

Hassaké (Agence Fides) – Les écoles de la province syrienne d’Hassaké dépendant d’Eglises et de communautés chrétiennes rouvrent leurs portes après la suspension temporaire des activités didactiques imposée par les forces politiques et militaires expression de l’autonomisme kurde, désireuses d’instaurer dans la région des formes d’autogouvernement. Un communiqué de l’Eglise syro orthodoxe relancé par des sources locales indique que la réouverture de l’école chrétienne de la zone est prévue pour aujourd’hui, 12 septembre.
Ainsi que l’avait indiqué l’Agence Fides (voir Fides 29/08/2018), la question des écoles chrétiennes de la province était venue sur le devant de la scène à la fin août lorsque des éléments armés des « milices d’autogestion kurdes » ont imposé la fermeture de certains établissements scolaires dépendant des communautés chrétiennes syriaques et assyriennes locales. L’initiative des miliciens autonomistes kurdes avait risqué de provoquer des problèmes d’ordre public surtout à Qamishli, où de nombreux parents d’élèves s’étaient rassemblés spontanément devant l’église syro-orthodoxe dédiée à Notre-Dame afin de protester contre la fermeture des écoles chrétiennes. La manifestation avait été dispersée par les milices autonomistes kurdes à coup d’armes à feu.
Les écoles chrétiennes avaient été fermées suite à leur reluctance à appliquer les nouveaux programmes scolaires imposés par les forces autonomistes kurdes de « l’autogouvernement autonome de la Région de Jézirah », lesquels prévoient notamment l’enseignement obligatoire de la langue kurde dans l’ensemble des établissements scolaires, instrumenta de propagande de l’autonomisme kurde alors que les responsables du secteur scolaire de l’autogouvernement autonome les décrivent comme une tentative de renforcer l’offre didactique et de formation des établissements scolaires de la région en mettant de côté les programmes scolaires obsolètes. (GV) (Agence Fides 12/09/2018)


Partager:
proche-orient


eglises orientales


sectarisme


ecole


instruction


kurdes