ASIE/INDE - Prise de parole d’un prêtre du Kerala dans une mosquée pour remercier des aides après les inondations

mardi, 4 septembre 2018 minorités religieuses   dialogue   islam   christianisme   prêtres  

Evacués accueillis dans une église du Kerala suite aux inondations

Vechoor (Agence Fides) – Un prêtre indien a pris la parole devant une assemblée de fidèles musulmans réunis à la mosquée pour la prière du vendredi, pour les remercier des aides humanitaires reçues après les récentes inondations ayant intéressé le Kerala. Ainsi que l’a appris Fides, le Père Joseph Puthussery s’est rendu à la mosquée de Juma à Vechoor, dans le district de Kottayam, au Kerala, dans le sud de l’Inde, et, à l’invitation de l’imam local, y a prononcé un discours de remerciement dans la salle de prière de la mosquée. Le prêtre a raconté que, dans un esprit de grande solidarité, de nombreux fidèles musulmans se sont mobilisés et ont fourni de la nourriture et de l’assistance aux victimes des inondations qui s’étaient réfugiés dans son église, sise sur le territoire de l’Archidiocèse d’Ernakulam-Angamaly.
L’église Saint Antoine d’Achinakom, dans le district de Kottayam, a offert refuge et protection à plus de 580 sans abri, victimes des inondations qui ont concerné 12 des 14 districts de l’Etat du Kerala à la mi-août. Les structures chrétiennes ont tout fait pour aider les évacués et se sont trouvées à affronter l’urgence avec un manque de nourriture et d’eau.
« Je me suis immédiatement rendu à la mosquée, ai rencontré l’imam et demandé son aide. A l’invitation de l’imam, après la prière, les frères musulmans sont venus à l’église en apportant une grande quantité de nourriture et d’eau » a déclaré à Fides le Père Puthussery. Les musulmans ont fourni assistance humanitaire aux sans abri présents dans l’église pendant plusieurs jours. « Outre à la nourriture et à l’eau, les jeunes musulmans ont apporté des médicaments, très utiles » remarque le Père Puthussery.
Maintenant, alors que l’urgence diminue, les autorités de la mosquée – après l’engagement dans la solidarité – ont accompli un autre geste insolite, en offrant à un prêtre le pupitre qui est réservé au maulavi, les prédicateurs musulmans, pour s’adresser à ses fidèles.
Le prêtre a déclaré aux musulmans : « Je n’ai pas de mots pour exprimer notre gratitude aux frères musulmans pour le généreux soutien qu’ils ont offert durant la période de difficulté ». Parlant pendant dix minutes, il a également déclaré : « Bien que les inondations nous aient privé de nombreux objets de valeur, elles ont également balayé de nombreux maux sociaux. Le déluge a également réduit à néant les murs qui nous séparaient et l’orgueil dans nos cœurs. Il nous a retiré le sens de l’autosuffisance ». Le Père Puthussery a rappelé l’appel du Pape François à « construire des ponts et non des murs », soulignant la nécessité de poursuivre la collaboration interreligieuse afin de promouvoir l’harmonie au sein de la société. « Ce lien fraternel ne doit pas cesser. Nous devrons transmettre aux nouvelles générations les valeurs que nous avons redécouvertes au travers de cette catastrophe » a-t-il ajouté.
Niyaz Nasser, l’un des 250 musulmans présents à la mosquée, a déclaré qu’à la surprise générale, a été vécue de cette manière « une expérience différente et émouvante ». « Il s’est agi d’un moment de grande joie et fierté qui nous donne l’espoir d’un avenir radieux » a-t-il déclaré. (SD) (Agence Fides 04/09/2018)


Partager:
minorités religieuses


dialogue


islam


christianisme


prêtres