ASIE/KAZAKHSTAN - L’engagement en faveur des handicapés et des personnes âgées de la Caritas d’Almaty

mercredi, 22 août 2018 caritas   personnes âgées   développement   handicapés   droits fondamentaux   travail  

framepool

Almaty (Agence Fides) – « Nous avons enregistré le premier cas au Kazakhstan d’insertion d’un adulte souffrant de Trisomie21 à l’intérieur d’un emploi normal. En général, en effet, les actions de bénévolat visant à impliquer des jeunes handicapés concernent toujours des activités ludiques et récréatives mais rien de lié à la vie réelle ». C’est ce que raconte à l’Agence Fides le Père Guido Trezzani, responsable de la Caritas Kazakhstan, en relation au projet mené par cette même organisation au sein du Diocèse d’Almaty et coordonné en Italie par le Pr. Angelo Luigi Sangalli: un travail d’une durée de trois ans environ, qui a amené une importante entreprise du pays à offrir un emploi de secrétariat, archivage, élaboration de documents et autres opérations comportant l’usage d’un ordinateur à un jeune de 22 ans affecté de Trisomie21.
Le prêtre remarque : « En comparaison avec ceux d’autres réalités de la Caritas plus structurées, nos projets sont véritablement très limités mais ils ont pour nous une grande valeur. Le recrutement de ce jeune a un écho important en ce que n’existent pas beaucoup d’autres réalités qui offrent un service semblable. Je m’aperçois, dans tous les cas, que la sensibilité dans ce domaine s’accroît actuellement ».
La Caritas d’Almaty est en outre active également dans le domaine de l’assistance aux personnes âgées. « Au Kazakhstan, cela représente l’un de nos plus importants problèmes. Si, dans les villages, existe encore un réseau d’assistance surtout reposant sur les rapports interpersonnels, dans les grandes villes, la situation est dramatique. Les personnes âgées sont souvent isolées, elles doivent s’arranger et vivent bien en deçà du seuil de survie. Certaines d’entre elles en effet perçoivent une pension de 60 €uros par mois, bien qu’habitant dans des villes qui, en termes de coûts, sont comparables aux métropoles occidentales. Ceci veut dire qu’une personne âgée, une fois payé son loyer, devra décider quoi faire avec le peu qui lui reste, et par suite choisir si elles veulent acheter de la nourriture ou des médicaments. Nous cherchons donc de pourvoir à ces besoins pratiques avec une attention particulière à la création de rapports interpersonnels » conclut le Père Trezzani.
La Caritas di Almaty a été fondée en 2001 mais les activités n’ont décollées qu’en 2015, sachant que l’Administration apostolique de l’ancienne capitale kazakhe, instituée en 1999 par Saint Jean Paul II et élevé au rang de Diocèse en 2003, couvre un territoire de quelques 712.000 Km2 comptant une population de quelques 6,5 millions d’habitants. (LF) (Agence Fides 22/08/2018)


Partager: