ASIE/OUZBEKISTAN - Manque de prêtres mais enthousiasme et participation croissante à la vie de l’Eglise

jeudi, 28 juin 2018 prêtres   mission   evangélisation   eglises locales   laics   minorités religieuses  

Catholiques en Ouzbékistan

Tashkent (Agence Fides) – « Le mois de juin a été très intense mais, dans le même temps, enthousiasmant pour la communauté catholique ouzbèke. A cette période, nous avons célébré la fête de saint Antoine et, en ces mêmes jours, neuf fidèles ont reçu le sacrement de la Confirmation. Enfin, comme chaque année, nous avons vécu la Journée des Catholiques d’Ouzbékistan, à savoir trois jours de prière et de catéchèses qui impliquent les représentants des Paroisses du pays. Au cours de toutes ces expériences, on a enregistré une très importante participation ». C’est ce que raconte à l’Agence Fides l’Administrateur apostolique d’Ouzbékistan, le Père Jerzy Maculewicz, OFM Conv.. La Journée des Catholiques d’Ouzbékistan - explique le religieux - a eu comme thème celui de la vocation chrétienne et a été conduite par le Père Andrzej Madej, OMI, Administrateur apostolique du Turkménistan. « Ses catéchèses et homélies ont touché le cœur des fidèles. Nombre d’entre eux m’ont raconté que cette expérience a constitué pour eux une occasion de grande croissance pour leur foi » relève-t-il.
Le religieux explique ensuite que, « a chaque groupe paroissial, il avait été demandé de préparer des représentations théâtrales sur la vie d’un certain nombre de saints choisis comme figures guide de la journée. Cette activité a été appréciée en particulier par les plus jeunes qui, ayant commencé à se préparer au cours des deux mois précédents, ont pu approfondir leurs liens ainsi que la connaissance de la vie des saints ainsi mises en scène ».
L’été constituera une période de grands déplacements pour les rares prêtres présents sur le territoire. Le Père Maculewicz explique que « au cours des mois d’été, nous ne prévoyons pas d’activités extraordinaires parce que nous connaissons actuellement un moment de difficulté. Il n’y a en effet que quatre prêtres pour cinq Paroisses. Chacun d’entre nous, par roulement, prendra une période de congé pour se ressourcer en vue de la nouvelle année fraternelle. Il est donc nécessaire de remplacer les prêtres absents pour garantir les sacrements dans toutes les Paroisses le samedi et le Dimanche. Nous pourrons compter dans tous les cas sur la présence d’un prêtre arrivé de Pologne qui nous aidera pour les trois prochains mois ».
Les cinq Paroisses ouzbèkes, qui comptent au total quelques 3.000baptisés, sont réparties entre Tashkent. Samarkand, Bukhara, Urgench et Fergana, les principales villes du pays. La missio sui iuris ouzbèke, qui avait été établie en 1997 par Saint Jean Paul II, fut élevée au rang d’Administration apostolique par ce même Souverain Pontife la veille même de sa mort.
En Ouzbékistan, 80% de la population professe la religion islamique, 8% se reconnaît dans l’Eglise orthodoxe russe alors que sont également présents d’autres credo minoritaires. (LF) (Agence Fides 28/06/2018)


Partager: