ASIE/CHINE - La communauté catholique sous la garde de Saint Joseph, Patron de la Chine

mercredi, 7 mars 2018 dévotion populaire   foi   christianisme   jeunes   evangélisation   saints  

Pékin (Agence Fides) – La dévotion fervente à Saint Joseph, Patron de la Chine, qui se transmet depuis diverses générations parmi les catholiques chinois, est chaque année redécouverte avec plus d’enthousiasme en mars, mois dédié au Père putatif de Notre Seigneur Jésus-Christ. Ce lien particulier est rendu évident par le fait qu’en Chine sont dédiées à Saint Joseph de nombreuses églises, structures ecclésiastiques, séminaires, congrégations religieuses nationales et diocésaines, instituts caritatifs (orphelinats, maisons de retraite) et écoles. Les sanctuaires chinois dédiés à ce Saint accueillent des pèlerins et des dévots provenant de tous les coins de la Chine et de l’étranger.
Ainsi que l’indiquent les sites Internet de différents Diocèses consultés par l’Agence Fides, dans le Sanctuaire érigé sur le mont Pinyin, en province du Shandong, une Messe solennelle a ouvert, le 1er mars, le mois dédié à Saint Joseph et ce en présence de nombreux pèlerins.
En la Cathédrale de l’Archidiocèse de Wenzhou, en province du Zhejiang, plus de 300 fidèles ont participé à la Messe du 28 février marquant l’ouverture du mois de Saint Joseph. A cette occasion, a été bénie la statue du Saint Protecteur de la Chine, accompagnée par des offrandes florales, de cierges et de prières. Les prêtres ont invité les fidèles à « cheminer toujours sur les traces de ce Saint, surtout pendant les moments de difficulté, d’inquiétude et de désarroi intérieur ». « Nous devons vivre intensément le mois de mars en priant pour l’Eglise, pour les prêtres et les laïcs, pour les familles, pour tous les frères dans la foi et pour tous les pères de famille » a déclaré le Père Hu, Curé du lieu.
Les chinoise sont particulièrement dévots envers Saint Joseph, non seulement en tant que Père putatif de Jésus et époux de Notre-Dame mais également parce qu’il est le Patron de la Chine, une décision prise au cours du premier Concile des Affaires ecclésiales chinoises de 1924, et des missions en Chine. Il est symbole d’humilité, de simplicité, d’authenticité, de diligence et d’obéissance, qui sont toutes des virtus que la culture et la tradition chinoises considèrent comme de la plus haute importance. Son silence, vécu dans le dévouement et le service à Notre-Dame et à l’Enfant Jésus, a une valeur particulière et est compris par les catholiques chinois comme très proche spirituellement de leur propre expérience. Saint Joseph est également le Patron de la Bonne mort, et la tradition et la culture chinoises tiennent particulièrement à ces aspects relatifs à la vie et à la mort. En ce moment, les baptisés chinois et parmi eux de nombreux jeunes, ont pour habitude de rendre hommage à Saint Joseph, en confiant leur vie à son intercession. (NZ) (Agence Fides 07/03/2018)


Partager:
dévotion populaire


foi


christianisme


jeunes


evangélisation


saints