AFRIQUE/TOGO - Célébration de la Journée mondiale des lépreux dans un climat marqué par l’insécurité

samedi, 27 janvier 2018 lépreux   santé   mission   politique   ordres religieux   instituts missionnaires  

SMA

Des malades de la léproserie de Kolowarè

Kolowarè (Agence Fides) – A la léproserie de Kolowarè, dans le centre du Togo, chaque année sont organisées des célébrations solennelles en présence de hautes autorités de l’Etat à l’occasion de la Journée mondiale des lépreux qui sera célébrée cette année le Dimanche 28 janvier. « Cette année, la fête sera réduite à l’essentiel vu le climat d’insécurité dans lequel nous vivons. Il n’y aura pas d’invités officiels et surtout pas de citoyens de Kolowarè expatriés qui, pour cette occasion, revenaient nombreux dans leur ville. Il ne faut pas oublier que Kolowarè se trouve à quelques kilomètres seulement de Kparatao, le village d’origine de Tikpi Atchadam, responsable de la Coalition de 14 partis d’opposition » explique à l’Agence Fides le Père Silvano Galli SMA (Société des Missions africaines), aumônier de la léproserie.
« La léproserie est maintenant devenue un hôpital renommé. Les lépreux sont peu nombreux, pas plus d’une trentaine. Lorsque je suis arrivé à Kolowarè en 2004, ils étaient encore 150 alors qu’en 1958, on en comptait 800 » poursuit le prêtre. « Dimanche, ils seront tous dans l’église avec leur habit neuf. Sœur Etta Profumo, de la Communauté Notre-Dame des Apôtres (NSA), qui œuvre dans la léproserie hôpital, a prévu d’offrir un habit neuf aux lépreux et d’organiser pour eux une fête qui, cette année, sera très sobre ».
Dans le monde entier, aujourd’hui encore, une personne est frappée par la lèpre toutes les deux minutes. Selon les données de l’OMS, en 2015, plus de 200.000 personnes ont contracté la maladie de Hansen. En 2016, l’OMS a mis au point la Stratégie globale pour la lèpre 2016-2020, visant à renforcer les interventions de contrôle de la maladie et à prévenir les handicaps qu’elle peut causer, surtout aux enfants qui vivent dans des pays où la maladie est endémique. (SG/AP) (Agence Fides 27/01/2018)


Partager:
lépreux


santé


mission


politique


ordres religieux


instituts missionnaires