ASIE/INDE - Hindous lisant la Bible menacés par des extrémistes

vendredi, 5 janvier 2018 minorités religieuses   hindouisme   christianisme   bible   dialogue   extrémisme  

Bareilly (Agence Fides) – Un groupe de 70 fidèles hindouistes d’Uttar Pradesh qui se réunit depuis plus de quatre ans pour lire la Bible a été menacé et pris pour cible par des groupes extrémistes hindous tels que le Vishva Hindu Parishad (VHP) et le Bajrang Dal. Comme l’a appris l’Agence Fides, dans le village de Shahjahanpur, à quelques 80 Km de Bareilly, dans l’Etat de l’Uttar Pradesh, des fidèles hindous se réunissent depuis plus de quatre ans chaque Dimanche chez le Directeur hindou Matadeen Verma, pour une session de lecture de la Bible d’une durée de quelques deux heures, affirmant que cette lecture et de partage les aide à affronter leurs problèmes personnels.
Des groupes extrémistes hindous, ayant appris cette pratique, ont pris pour cible ces personnes, les mettant en garde contre le risque d’embrasser le Christianisme, en pensant que de telles rencontres étaient propédeutiques à une conversion religieuse. Les fidèles ont répondu que leurs familles étaient hindoues et qu’elles n’entendaient pas devenir chrétiennes mais qu’elles lisent la Bible pour une raison culturelle.
A Noël dernier, les militants du VHP et du Bajrang Dal ont découragé les habitants du village de lire des textes chrétiens, leur imposant des textes hindous mais ils ont été éloignés. « Nous ne faisons rien de mal – observe Matadeen Verma pour Fides. Nous continuerons à organiser la réunion domestique avec des sessions de lecture de la Bible. Nous ne croyons pas à l’idéologie des extrémistes. Nous lisons des livres sacrés de l’hindouisme et du Christianisme et nous prenons le bien qui existe dans les deux traditions. Lire la Bible ne change pas notre religion. Nous sommes et resterons hindous » explique-t-il. « Dieu nous aide à enlever les obstacles dans nos vies. Lire un livre sacré nous motive à aller de l’avant dans la vie » conclut Matadeen Verma. (SD) (Agence Fides 05/01/2018)


Partager:
minorités religieuses


hindouisme


christianisme


bible


dialogue


extrémisme