ASIE/LIBAN - Prise de position du Patriarcat d’Antioche des Maronites sur la position américaine relative à Jérusalem, les éloignant du message de défense des droits fondamentaux

samedi, 23 décembre 2017 proche-orient   jérusalem   eglises orientales   droits fondamentaux   géopolitique   réfugiés  

ShehabAgency

Beyrouth (Agence Fides) – La décision du Président américain, Donald J. Trump, consistant à reconnaître Jérusalem comme capitale de l’Etat d’Israël montre que, malheureusement, les Etats-Unis se sont « éloignés de leur message de protection des droits fondamentaux ». C’est ce qu’affirme le Patriarcat d’Antioche des Maronites, S.Em. le Cardinal Bechara Boutros Rai, dans son traditionnel message de Noël. Dans son intervention, le Patriarche s’est attardé également sur un certain nombre d’urgences politiques et sociales qui affligent le Liban. Faisant référence implicitement au procès pour diffamation qui a frappé le journaliste Marcel Ghanem – coupable d’avoir accueilli un représentant saoudite qui avait renouvelé en direct de lourdes accusations de terrorisme en direction du parti chiite libanais Hezbollah – a indiqué que « les libanais craignent une dérive autoritaire en termes de liberté des moyens de communication et leur limitation pour des motifs politiques », dénonçant également le danger d’une « politisation de la justice ». Entre autres choses, le Cardinal a qualifié d’inacceptable le fait que 58% des réfugiés syriens accueillis au Liban – plus d’un million – vivent dans une situation d’extrême pauvreté à cause de l’absence ou de la faible contribution offerte par la communauté internationale afin de résoudre le problème des réfugiés ayant fui la Syrie durant le conflit. (GV) (Agence Fides 23/12/2017)


Partager:
proche-orient


jérusalem


eglises orientales


droits fondamentaux


géopolitique


réfugiés