AMERIQUE/ETATS UNIS - Appel de la Conférence épiscopale et de groupes catholiques en faveur de l’approbation des mesures de protection temporaires en faveur des salvadoriens

vendredi, 22 décembre 2017 politique   migrants   droits fondamentaux   conférences épiscopales   pauvreté  
Appel de la Conférence épiscopale et de groupes ca

radiotexmex.fm

Appel de la Conférence épiscopale et de groupes catholiques en faveur de l’approbation des mesures de protection temporaires en faveur des salvadoriens

Washington (Agence Fides) – Un certain nombre des plus importantes réalités catholiques américaines, telles que le Catholic Legal Immigration Network, Inc. (CLINIC), les Catholic Relief Services (CRS), les Catholic Charities USA (CCUSA) et le Scalabrini International Migration Network (SIMN), en compagnie de l’Evêque d’Austin (Texas), S.Exc. Mgr Joe S. Vásquez, Président du Comité pour les Migrations de la Conférence épiscopale américaine (USCCB), ont signé une lettre envoyée au Secrétaire à la Sécurité nationale, Kirstjen Nielsen, demandant une prorogation de 18 mois du statut de protection temporaire (TPS) accordé aux ressortissants du Salvador. Le TPS constitue un permis temporaire d’immigration, renouvelable et statutairement autorisé qui permet aux bénéficiaires de travailler légalement aux Etats-Unis pour une période pendant laquelle il est considéré que leur retour dans leur pays d’origine est dangereux.
L’actuel TPS accordé aux ressortissants salvadoriens arrivera à échéance le 9 mars 2018. Cependant, le Département pour la Sécurité nationale est tenu de prendre une décision sur l’extinction ou la prorogation du TPS d’ici le 8 janvier. Dans leur lettre, parvenue à Fides, les organismes catholiques exhortent le Secrétaire Nielsen à proroger le TPS, en soulignant que « sa cessation pour le Salvador déstabiliserait ce partenaire stratégique clef et régional, minant les énormes investissements de l’administration américaine ».
Ainsi que cela est indiqué dans le rapport de l’USCCB concernant le statut de protection temporaire, partie vitale du système de protection et de prospérité d’Amérique centrale, le Salvador n’est pas actuellement en mesure d’accueillir de manière sûre le retour de quelques 200.000 de ses ressortissants bénéficiant du TPS. Faisant remarquer les conditions dans lesquelles se trouve le pays, les partenaires catholiques ont exhorté le Secrétaire à la Sécurité nationale à « faire preuve de compassion et de patience pendant que le Salvador continue à améliorer le niveau de sécurité de ses citoyens et sa capacité humanitaire d’accueil, de protection et d’intégration ». La lettre réaffirme en outre l’engagement de l’Eglise consistant à soutenir « une série de mesures permettant de protéger le bien-être et la dignité des familles salvadoriennes ici et à l’étranger ».
Avec le Communiqué des Evêques de la Conférence épiscopale des Etats-Unis, Fides a également reçu des témoignages concernant la préoccupation de nombreuses familles vivant au Salvador ayant des parents aux Etats-Unis. Des missionnaires ont par ailleurs confirmé l’existence d’un climat de tension provoqué par l’approche de la date de la décision américaine relative à l’avenir des immigrés salvadoriens. (CE) (Agence Fides 22/12/2017)


Partager:
politique


migrants


droits fondamentaux


conférences épiscopales


pauvreté