ASIE/BANGLADESH - La présence du Pape, génératrice d’estime et de jugements favorables envers les chrétiens locaux

vendredi, 1 décembre 2017 minorités religieuses   liberté religieuse   evangélisation   françois   visite pastorale   islam   moyens de communication de masse  

Dacca (Agence Fides) – « Le Pape est au centre de l’attention nationale. Certains événements de sa visite sont transmis en direct par la télévision d’Etat. Il existe une attitude très positive envers le Souverain Pontife dans l’ensemble des moyens de communication de masse et ceci est précieux pour la minorité chrétienne locale. Il s’agit d’un effet bénéfique qui nous saisit et durera dans le temps. D’ailleurs, le Pape François est témoin de l’amour de Dieu envers le peuple du Bangladesh, qui répond par son estime et des jugements favorables envers les chrétiens du cru ». C’est ce que déclare à l’Agence Fides le Père Nikhil Andrew Gomes, prêtre actif dans le domaine des Communications sociales et Directeur du Centre pastoral diocésain Khristo Jyoti du Diocèse de Rajshahi.
Il observe que « le Pape est au centre de l’attention des moyens de communications ces jours-ci. L’intérêt des moyens de communication locaux est très fort. Différentes chaînes de télévision ont assuré une vaste couverture et les jeunes bengalais expriment leur enthousiasme sur les réseaux sociaux. Le Pape est une figure importante dans le monde et il s’agit d’un responsable spirituel célèbre en Asie, y compris sur les réseaux sociaux ». De la couverture médiatique assurée, il ressort que « le Pape est écouté favorablement et avec sympathie par tous, non seulement par les chrétiens mais également par les musulmans » relève-t-il.
Le Père Gomes explique à Fides : « Les journalistes du Bangladesh sont très intéressés par la publication de nouvelles concernant la visite du Pape dans le pays : plus de 300 journalistes locaux ont été accrédités par le Comité pour les moyens de communication de masse ad hoc mis en place par les Evêques. Au niveau national, tous se souviennent que le Pape François a parlé avec force contre la violence et qu’en 2013, lors de la catastrophe du Rana Plaza, qui a causé la mort de nombreux travailleurs, il a fait montre de sa proximité et de sa solidarité. Ceci est resté imprimé dans la conscience du peuple bengalais ».
« Ces jours-ci – poursuit-il – le cœur de la petite communauté catholique du Bangladesh, qui ne représente que 0,2% de la population, vibre d’enthousiasme et de joie. Le Pape apporte son témoignage évangélique dans un pays à majorité musulmane. Ceci constitue un fort encouragement pour les jeunes catholiques mais aussi pour les prêtres et tous les fidèles catholiques seront inspirés par le fait de le voir et de l’écouter ».
Pour l’Eglise au Bangladesh, raconte le Père Gomes, « la présence du Pape représente l’opportunité de communiquer et d’avoir des contacts avec d’autres moyens de communication laïcs, faisant ainsi mieux connaître la foi et l’Eglise catholique. Le Comité pour les moyens de communication créé ad hoc a commencé à produire et à diffuser des documents et des articles sur le Pape François et sur les activités de l’Eglise au Bangladesh, réalisant également un CD audio, deux documentaires et un livre en langue bengalie sur la vie du Pape. En outre, un album photographique sera aussi publié au terme du voyage. Nous sommes convaincu que de cette visite apostolique du Pape – conclut-il – la communauté catholique au Bangladesh retirera un grand bénéfice, dans sa vie de petite minorité au sein d’un pays islamique ». (PA) (Agence Fides 01/12/2017)


Partager: