ASIE/INDE - Prise de position des Evêques du Gujarat sur l’importance des élections pour le tissus laïc et démocratique du pays

vendredi, 24 novembre 2017 hindouisme   extrémisme   politique   violence   christianisme   eglises locales   laïcité   démocratie   minorités religieuses   droits fondamentaux   conférences épiscopales  

Gandhinagar (Agence Fides) – Les élections législatives imminentes au sein de l’Etat du Gujarat, dans l’ouest de l’Inde, « influenceront l’avenir de notre pays. Nous sommes conscients du fait qu’est en jeu le tissus laïc et démocratique de notre pays, où les droits fondamentaux sont violés et les droits constitutionnellement reconnus foulés aux pieds. Il existe des épisodes au cours desquels les églises sont attaquées, le personnel ecclésiastique, les fidèles ou des institutions touchés. Il existe également un sens croissant d’insécurité au sein des minorités. Les forces nationalistes sont sur le point de conquérir le pays. Les résultats électoraux obtenus à l’occasion du renouvellement des membres de l’Assemblée de l’Etat du Gujarat peuvent faire la différence ». C’est ce qu’affirme, dans un message parvenu à l’Agence Fixes, S.Exc. Mgr Thomas Ignatius Macwan, Archevêque de Gandhinagar, dans l’Etat du Gujarat, qui, au nom des Evêques de l’Etat, a invité tous les fidèles à prier pour les élections qui se dérouleront dans l’Etat indien en décembre.
« Les résultats de ces élections sont significatifs et auront des répercussions et une résonance sur toute notre bien-aimée nation » relève Mgr Macwan dans son message, distribué à toutes les communautés.
« Les Evêques de l’Etat du Gujarat vous invitent à organiser des liturgies de prière dans vos Paroisses et vos couvents, en espérant que les personnes qui seront élues pourront demeurer fidèles à notre Constitution indienne et respecter tout être humain, sans aucune discrimination ». La lettre invite en outre à réciter le chapelet personnellement, en communauté, en famille et au sein de la Paroisse. « La récitation du Rosaire s’est démontrée à plusieurs reprises une véritable arme de protection » peut-on lire dans le texte.
L’Archevêque a rappelé de nombreux épisodes historiques pouvant témoigner de la force du Rosaire, en affirmant que « la prière sauvera notre pays » et rappelant que « le Seigneur Jésus, alors qu’Il se trouvait au Gethsémani, a demandé à Ses disciples de veiller et de prier. Prenons au sérieux Son conseil » remarque-t-il.
Le Secrétaire général de la Conférence épiscopale indienne, S.Exc. Mgr Theodore Mascarenhas, a, lui aussi, invité à « faire confiance à Notre Seigneur Jésus et à demander Son aide, en passant par l’intercession de la Très Sainte Vierge Marie, comme par un important soutien ».
La Commission électorale du Gujarat a fixé pour les 9 et 14 décembre les élections dans l’Etat d’origine du Premier Ministre indien, Narendra Modi. Le parti de ce dernier, le Bharatiya Janata Party (BJP), administre le Gujarat depuis 1989. Au cours de la première phase des élections seront distribués 89 sièges de l’Assemblée et 93 au cours de la seconde. Le dépouillement interviendra le 18 décembre. Le BJP gouverne actuellement 18 des 29 Etats de l’Union indienne. (PN/AP) (Agence Fides 24/11/2017)


Partager:
hindouisme


extrémisme


politique


violence


christianisme


eglises locales


laïcité

démocratie


minorités religieuses


droits fondamentaux


conférences épiscopales