AFRIQUE/NIGERIA - Prise de position de l’Archevêque d’Owerri sur « les pauvres, notre trésor »

samedi, 18 novembre 2017 pauvreté   discrimination   droits fondamentaux   développement   eglises locales   justice  

Eoghan Rice / Trócaire (CC)

Owerri (Agence Fides) – Ce Dimanche, dans les Paroisses puis le 29 novembre dans la Cathédrale : c’est ainsi que sera célébrée la Journée mondiale des Pauvres, au sein de cet Archidiocèse, au travers de deux rendez-vous. Le premier, explique à l’Agence Fides l’Archevêque d’Owerri, S.Exc. Mgr Anthony Obinna, verra toutes les Paroisses accueillir les nécessiteux lors de la Messe dominicale qui sera suivie par un repas offert et des dons de vêtements. Le second événement se déroulera le 29 novembre, à l’occasion de l’anniversaire de la Dédicace de la Cathédrale. « Nous avons décidé de dédier les pauvres à Dieu – ajoute Mgr Obinna – parce qu’ils sont le trésor de notre Cathédrale. Nous attendons quelques 5.000 personnes qui, après la célébration eucharistique, déjeuneront autour de la Cathédrale grâce aux nombreux fidèles et bénévoles qui prépareront des plats. Les portes sont également ouvertes aux frères d’autres religions et à ceux qui vivent en dehors de l’Archidiocèse ».
Mgr Obinna remarque que les pauvres sont nombreux non seulement sur le territoire de l’Archidiocèse mais dans tout le Nigeria. « A cause de la situation économique – ajoute-t-il – nombreux sont ceux qui ont perdu leur travail et sont dans un état de pauvreté. Chaque semaine, je rencontre quelques 200 jeunes qui demandent de la nourriture ou de l’argent pour financer quelque activité afin de remettre le pied à l’étrier ». Pour Mgr Obinna, cette première Journée mondiale des Pauvres confirme les fidèles dans la nécessité de poursuivre un engagement que le Diocèse mène depuis toujours, continuant à parcourir, en parallèle avec celle de la prière et de l’Eucharistie, la voie de la charité envers les pauvres, grâce à des collectes de solidarité périodiques et au travers de l’initiative « EuCare » (Prise en charge eucharistique pour les nécessiteux).
Ainsi que le relève le Bureau national de la statistique nigérian, quelques 112 millions de nigérians vivent en dessous du seuil de pauvreté sur une population totale de 186 millions de personnes. Par ailleurs, l’homme le plus riche du pays, Aliko Dangote, bénéficierait de ressources quotidiennes 8.000 fois supérieures à ce que l’un de ses compatriotes pauvres peut dépenser pour ses besoins essentiels en un an. Selon les analystes, l’inégalité des revenus constitue l’un des défis les plus importants au Nigeria. Un nouvel indice mondial, élaboré par l’OXFAM et par le Development Finance International, place le Nigeria au premier rang d’une liste de 152 pays classés sur la base de leur « engagement en faveur de la réduction de l’inégalité ». (ER-PA) (Agence Fides 18/11/2017)


Partager: