ASIE/PHILIPPINES - Lancement de la Journée de la Jeunesse des Philippines

lundi, 6 novembre 2017 evangélisation   jeunes   moyens de communication de masse   journée mondiale de la jeunesse   eglises locales  

Zamboanga (Agence Fides) – Ce 6 novembre débute la Journée nationale de la Jeunesse aux Philippines. Ce qu’il est convenu d’appeler la JMJ nationale, qui durera du 6 au 10 novembre, voit la participation de plus de 2.300 jeunes provenant de tout le pays. Le thème choisi est tiré des paroles du Magnificat : « le Puissant fit pour moi des merveilles, Saint est Son nom » (Lc 1, 49). Les participants sont des jeunes de 13 à 39 ans qui, au cours des différentes rencontres et célébrations de cet événement, réfléchiront sur des thèmes et question importants pour al vie des jeunes tels que les défis sociaux, les réseaux sociaux, le trafic d’êtres humains, la promotion de l’éducation sociale, l’art et la culture etc. Le rassemblement national revient sur l’île de Mindanao après 11 ans d’absence. La dernière fois qu’il avait eu lieu dans l’île en question, en 2006, il s’était tenu à Davao.
L’événement voit la collaboration féconde de la communauté catholique et des autorités civiles de la ville, alors même que la loi martiale est encore en vigueur sur l’île, après que le Président Duterte l’ait proclamée suite à la crise de Marawi. « Il s’agit d’une opportunité pour exprimer le désir des jeunes d’embrasser la mission du Christ parmi les jeunes de leur âge » a déclaré le maire de Zamboanga, Maria Isabelle Climaco-Salazar, une catholique, qui a offert son soutien plein et entier à l’organisation de l’événement.
L’Archidiocèse de Zamboanga, organisateur de l’événement avec la Commission chargée de la Pastorale des Jeunes de la Conférence épiscopale, a prédisposé un programme détaillé d’activités : au cours de la journée d’ouverture, les jeunes défileront, dans le cadre d’un cortège coloré et pacifique de prière, de chants et de fête dans les rues de la ville, démontrant à toute la population leur présence. D’autres processions et cortèges publics sont prévus le 7 novembre – dédié à Notre-Dame – et le 9 novembre. Les journées sont rythmées par des rencontres de prière, des célébrations liturgiques, des représentations artistiques et musicales, et des temps de partage. « L’Eglise locale est très heureuse d’accueillir cet événement » remarque Anthony Saavedra, Coordinateur de la Commission chargée de la Pastorale des Jeunes de l’Archidiocèse de Zamboanga.
« Mon espoir est que la Journée de la Jeunesse permette de faire se rencontrer des jeunes de lieux différents pour qu’ils puissent annoncer au monde combien est belle, précieuse et vitale leur jeunesse. Les jeunes participent dans le désir de mieux connaître Dieu et de devenir des pèlerins et des apôtres, pour partager avec les autres le rapport avec Lui » a déclaré à l’Agence Fides l’Archevêque de Zamboanga, S.Exc. Mgr De La Cruz. « Cet événement – poursuit-il – contribue à renforcer la Pastorale des Jeunes. Tous deviennent progressivement plus conscients et apprécient le rôle des jeunes au sein de l’Eglise. La Journée de la Jeunesse offre des chances permettant d’exprimer le désir des jeunes d’embrasser la mission du Christ. Elle célèbre un don, le don d’être jeunes et disciples du Christ. Elle appelle nos responsables de la Pastorale des Jeunes à être attentifs aux signes des temps et impliqués et engagés dans les œuvres de bien promues par l’Eglise ».
« La Journée constitue un moyen pour accompagner les jeunes dans leur chemin de vie, afin qu’ils se laissent aimer par le Christ » explique le Père William Garcia, prêtre participant à l’initiative.
La ville de Zamboanga a beaucoup à offrir aux jeunes pèlerins en termes de traditions culturelles, ethniques et religieuses, colorées et diversifiées, provenant de trois communautés, chrétienne, islamique et indigène. La péninsule de Zamboanga constitue une zone historique de mission pour l’Eglise aux Philippines. En effet, dans cette ville, les missionnaires ont joué un rôle fondamental dans la promotion de la foi et de la justice. « A la fin de cette célébration de foi de cinq jours, notre rêve est que les jeunes se reconnaissent comme des agents du changement pour notre Eglise et notre pays. Dès lors, notre espoir est que cette rencontre contribue à former nos jeunes en tant que futurs responsables et missionnaires de l’Evangile dans le monde, en vue de l’édification du Royaume de Dieu, dans la vérité » observe pour Fides le Père Wilfredo Samson, prêtre du cru.
De 1987 à 1990, l’événement a toujours eu lieu à Manille alors que, depuis 1991, il est en revanche célébré dans différents Diocèses du pays. (SD- PA) (Agence Fides 06/11/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network