AMERIQUE/MEXIQUE - Appel de l’Evêque de Tlaxcala en faveur du respect du libre transit de la population migrante

lundi, 30 octobre 2017 migrants   violence   evêques   droits fondamentaux  
Centre d'accueil Sainte Famille d'Apizaco

cencos.wordpress.com

Centre d'accueil Sainte Famille d'Apizaco

Tlaxcala (Agence Fides) – Respecter dans la dignité le libre transit de la population migrante : telle est la requête de l’Evêque de Tlaxcala, S.Exc. Mgr Julio César Salcedo Aquino, M.J., faite aux autorités locales et nationales mexicaines. Après les événements tragiques de ces dernières années, qui ont fait une grande quantité de morts parmi les migrants, dont ne sont connus ni le nombre exact ni les noms, l’Evêque a désiré prier pour eux et leurs familles au cours de sa première visite au Centre d’accueil Sainte Famille d’Apizaco.
Quelques minutes auparavant, il s’était rendu dans les environs de la voie ferrée sur laquelle passe le train de marchandises connu sous le surnom de « la bête », qui transporte également les migrants du sud au nord du territoire mexicain, afin de participer par une prière à la manifestation organisée par les bénévoles de la zone, qui cherchent à aider les migrants et le centre d’accueil.
Mgr Salcedo Aquino a lu un extrait du Message du Pape François pour la Journée mondiale du migrant et du réfugié 2018, déclarant ensuite : « Il est de la responsabilité de la population de prendre en charge avec générosité la protection des voyageurs provenant d’autres pays. Les migrants devraient être accueillis dans le pays où ils choisissent de vivre alors que le gouvernement devrait mettre en place des programmes adéquats ».
L’Evêque s’est rendu au Centre Sainte Famille pour fêter le 7ème anniversaire de sa fondation. A cette occasion, a également été fait mémoire de la figure du Père Ramiro Zárate Onix, fondateur de la Maison du Migrant. A l’événement ont également participé les représentants d’autres Centre d’accueil de Puebla, Veracruz et Tlaxcala.
La note parvenue à Fides souligne l’intervention du Père Elías Dávila Espinosa, responsable du Centre d’accueil Sainte Famille, qui a indiqué que, de janvier à ce jour, ont été accueillies 3.789 personnes dont 90% d’honduriens. Le chiffre est significatif en ce qu’il est inférieur de près de 50% à celui de 2016, lorsque avaient été accueillies plus de 7.000 personnes. Au cours de ses sept années d’activité, avec le soutien de bénévoles, de donateurs et d’étudiants, la structure a accueilli plus de 30.000 migrants et réfugiés provenant d’Amérique centrale et du Mexique.
Le prêtre estime que l’une des raisons de cette diminution drastique du flux migratoire à Tlaxcala est l’insécurité connue à bord du train ainsi que les expulsions pratiquées périodiquement par l’Institut national de la migration (INM) au Mexique. On notera que 96% du total des immigrés étant passés par le centre ont cherché à traverser le Mexique de une à cinq fois. A la fin, le responsable de la structure a indiqué qu’une autre cause de la diminution de la migration a été la nouvelle politique mise en œuvre par le Président Donald J. Trump, qui a renforcé la surveillance le long de la frontière avec le Mexique. (CE) (Agence Fides 30/10/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network