ASIE/TIMOR EST - Nouvelle Paroisse et nouvel hôpital pour la mission des Jésuites

jeudi, 26 octobre 2017 christianisme   santé   eglises locales   missionnaires   mission   evangélisation  

Jesuit Asia Pacific Conference

La nouvelle église de Railaco

Dili (Agence Fides) – La mission des Jésuites à Timor Est fait des progrès. Ainsi que l’a appris Fides, une mission historique des religieux est devenue Paroisse et un nouveau centre médical a en outre été ouvert, lequel aidera surtout les habitants des zones rurales.
Le 7 octobre, la communauté catholique de Railaco s’est réjoui avec la communauté des jésuites et toute l’Eglise de Timor Est. En effet, l’Evêque de Dili, S.Exc. Mgr Virgilio do Carmo da Silva SDB, a consacré la nouvelle église paroissiale de Notre-Dame de Fatima, de construction récente, la confiant au Père Joseph Nguyen Thanh Phuong SJ, d’origine vietnamienne, qui en est devenu le premier Curé. Plus de 2.000 fidèles sont venus à Railaco pour accueillir l’Evêque et participer à la célébration.
L’Evêque a célébré la Messe d’action de grâce en compagnie de plusieurs prêtres, jésuites et diocésains, et a déclaré, dans son message à la communauté : « Il est important de reconnaître cette Paroisse en tant que pierre milliaire vous appartenant. Vous êtes parvenus à construire une belle église. Vous constituez une communauté prospère de 11.000 fidèles. J’espère qu’un jour, vous générerez des missionnaires ad gentes, puisque l’Eglise de Railaco a été aidée par des prêtres missionnaires. Une de mes espérances les plus vives est que naissent des missionnaires qui accomplissent ailleurs ce que les missionnaires ont réalisé ici, à Railaco ».
Au cours de la Messe, un laïc du cru a retracé l’histoire de la Paroisse de Railaco, depuis l’arrivée des premiers jésuites. Le Père Joaquim Sarmento SJ, Supérieur régional des Jésuites de Timor Est, a rappelé aux fidèles que « l’Eglise est construite sur les fondations de votre foi. L’Eglise est un édifice spirituel. Le véritable corps de l’Eglise est construit par la foi du peuple ».
Le lendemain, l’Evêque a célébré la Messe et administré le Sacrement de la Confirmation à 700 jeunes. « La communauté a mûri au cours des ans » a indiqué Sœur Rita Hayes, religieuse australienne qui a passé 15 ans à Timor Est en tant que missionnaire.
Un autre événement a provoqué joie et espérance, à savoir l’inauguration récente d’un nouveau centre sanitaire dénommé « Centre de santé Daniel Ornelas » (CSDO), partie intégrante du projet d’engagement des jésuites à Timor Est dans le domaine de la santé. Outre à fournir des services médicaux aux étudiants et au personnel du Collège Saint Ignace de Loyola (CSIL) et de l’Institut Saint Jean de Brito, le centre sanitaire desservira la communauté locale d’Ulmera et le vaste district de Liquica, où les services médicaux étaient jusqu’ici inadaptés.
« Les personnes qui vivent dans les zones les plus reculées du district n’ont pas accès à une clinique afin de surveiller leur santé et de se soigner » a déclaré le Directeur du Centre, Sœur Eliza Fernandes. « L’hôpital le plus proche se trouve à 90 mn de voiture, dans la capitale, Dili. Cela signifie un retard dans les soins et de graves risques de mort ». Sœur Fernandes affirme par ailleurs que, grâce à l’ouverture du centre sanitaire, les patients des villages pourront obtenir des contrôles et des traitements médicaux. La présence d’une clinique mobile aidera également de manière notable, y compris pour porter directement assistance sanitaire à la population.
L’initiative a généré la reconnaissance des autorités : « Nous somme reconnaissants à la mission des jésuites d’avoir construit ce centre sanitaire » a déclaré Joao Nascimento Braz, fonctionnaire du Département de district de Bazartete.
Au cours de la Messe d’inauguration, le Père Joaquim Sarmento SJ, Supérieur des Jésuites de Timor Est, a reconnu la générosité des personnes qui ont rendu possible la construction du centre sanitaire, rappelant que Saint Ignace recherchait activement des bienfaiteurs à Rome pour contribuer à soigner des personnes frappées par la peste. Le Père Sarmento a rendu hommage au Frère Daniel Ornelas SJ qui a inspiré le nom du centre sanitaire. Il s’est en effet engagé dans le service sanitaire dans les zones rurales de Timor Est de 1962 à 2009. Le Centre, qui poursuit son œuvre, espère pouvoir contribuer à l’amélioration des conditions de vie des personnes vivant dans les villages ruraux. (PA) (Agence Fides 26/10/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network
christianisme


santé


eglises locales


missionnaires


mission


evangélisation