AMERIQUE/MEXIQUE - Les jeunes mexicains, potentiel pour le présent et l’avenir de l’Evangélisation

mercredi, 25 octobre 2017 eglises locales   synode des evêques   jeunes   animation missionnaire   evangélisation  

Mexico (Agence Fides) – « L’Eglise au Mexique est consciente de la richesse que représentent les adolescents et les jeunes pour la nation et, en communion avec l’Eglise universelle qui se prépare à célébrer le Synode des Evêques sur le thème « Les jeunes, la foi et le discernement vocationnel », nous, Evêques du Mexique, avons décidé de proclamer, d’octobre 2017 à octobre 2018 une Année de la Jeunesse pour notre Eglise au Mexique ». C’est en ces termes que s’exprime la Conférence épiscopale du Mexique (CEM), en posant comme objectif principal de cette période l’Evangélisation de la jeunesse, « dans la conviction profonde que les jeunes constituent un réel potentiel pour le présent et l’avenir de l’Evangélisation dans le monde ».
L’Année de la Jeunesse a été inaugurée au niveau national dans le cadre de la Journée missionnaire mondiale, Dimanche 22 octobre, en la Basilique de Notre-Dame de Guadalupe, au travers d’une Messe célébrée par le Nonce apostolique, S.Exc. Mgr Franco Coppola, et concélébrée par des Evêques et prêtres s’occupant de la Pastorale des Jeunes dans l’ensemble du pays. Ont participé un grand nombre de représentants des jeunes et des opérateurs pastoraux du monde juvénile provenant des 18 Circonscriptions ecclésiastiques du pays. Dimanche prochain, 29 octobre, l’Année de la Jeunesse sera ouverte au travers de célébrations particulières dans les Cathédrales et les Sanctuaires les plus significatifs des différents Diocèses du Mexique.
Conscients des ombres et des lumières qui caractérisent le monde juvénile, les Evêques ont prédisposé pour cette année un programme de réflexion et d’action centré sur le thème du Synode, encourageant le protagonisme des jeunes au sein de la mission de l’Eglise et de la transformation du monde par le biais de la promotion de la paix, de la miséricorde, du bien commun, du développement des peuples et de la construction de la civilisation de l’Amour. Au cours de cette Année, la société, le gouvernement et l’Eglise devront adopter une attitude d’écoute constructive vis-à-vis des adolescents et des jeunes, en ne les considérant pas comme un problème mais comme une richesse, étant confiants dans le potentiel que représentent les jeunes générations pour le présent et l’avenir du pays.
« Cette année de la Jeunesse – poursuit le texte des Evêques parvenu à l’Agence Fides – constitue le parcours que nous voulons faire afin de démontrer les grandes qualités et les talents de la jeunesse, sa richesse, son espérance et sa dignité. Il faut que ce chemin soit uni au Synode des Evêques et que cette contribution en ce moment de l’histoire nous aide à trouver, en tant qu’Eglise également, les modalités les plus efficaces pour annoncer aujourd’hui la joie de l’Evangile qui produit la vie en plénitude ».
Le Mexique compte une population de 121 millions d’habitants, ce qui en fait le pays d’Amérique latine le plus peuple après le Brésil, sachant que près de la moitié des mexicains a moins de 20 ans. Parmi les plus importants problèmes qui affligent les enfants et les jeunes se trouvent l’évasion scolaire, le travail des mineurs, le phénomène des enfants de rue, l’usage de drogues depuis le plus jeune âge, le trafic de stupéfiants et la violence, les jeunes étant souvent recrutés dans le cadre d’activités criminelles. L’Eglise catholique gère dans ce cadre 243 orphelinats et 105 jardins d’enfants outre à 3.059 écoles maternelles, 2.473 écoles primaires, 2.324 collèges et suit 51.234 élèves d’instituts supérieurs. (SL) (Agence Fides 25/10/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network